NOUVELLES
28/01/2013 12:03 EST | Actualisé 30/03/2013 05:12 EDT

Après un 4e titre à Melbourne, Novak Djokovic a Roland-Garros dans sa mire

MELBOURNE, Australie - Au cours des dernières années, Novak Djokovic a souligné ses victoires aux Internationaux d'Australie par de mémorables soirées, dont les effets demeuraient bien visibles au moment de la traditionnelle session photo du lendemain dans le centre-ville de Melbourne.

Sa récente victoire s'est avérée historique, mais pas les célébrations qui ont suivi.

Après avoir battu Andy Murray pour devenir le premier tennisman à remporter trois titres consécutifs aux Internationaux d'Australie, Djokovic n'avait pas le temps de célébrer. Au lieu de faire la fête jusqu'aux petites heures, il a réservé un vol de retour très tôt, lundi, afin de commencer sa préparation pour son prochain défi: les courts d'argile de l'Europe.

Il doit jouer la Coupe Davis la semaine prochaine et Roland-Garros — seul tournoi du Grand Chelem à lui avoir échappé jusqu'ici — n'est que dans quelques mois. Mais Djokovic a déjà les yeux tournés vers le titre qui lui a échappé de peu l'an dernier, quand il s'est incliné devant le maître de la terre battue, l'Espagnol Rafael Nadal.

«Bien sûr que je veux remporter les Internationaux de France», a déclaré Djokovic aux journalistes, quelques minutes après sa victoire de dimanche.

L'homme aux six titres en Grand Chelem — quatre à Melbourne, un à Wimbledon et un autre à Flushing Meadows — a de grandes visées pour 2013 et ne veut pas choisir entre Roland-Garros et sa place de numéro un au monde.

«Je prendrai tout, a-t-il dit. Il n'y a pas de raison que je n'aie pas confiance en moi.»

Djokovic n'a jamais manqué de confiance en soi et sa performance dominante en Australie a démontré pourquoi.

Le groupe d'élite que mène Djokovic est composé du no 2 Roger Federer, du no 3 Murray et de Nadal, dont les gneoux mal en point l'ont forcé à céder sa place de no 4 à David Ferrer pour ce tournoi. Djokovic a disposé de Ferrer en 89 minutes dans une demi-finale qu'il a qualifiée de parfaite.

Federer, 17 titres en Grand Chelem, Nadal, Djokovic et Murray ont remporté 33 des 34 derniers tournois majeurs.

«Je me sens très bien sur les courts en ce moment», avait indiqué Djokovic après sa victoire contre Ferrer.

Sa victoire de 6-7 (2), 7-6 (3), 6-3, 6-2 face à Murray a démontré toute sa force mentale et sa condition physique irréprochable au cours d'un duel ponctué de nombreux échanges enlevants par deux des meilleurs retourneurs du tennis.

«Je suis rempli de joie présentement, a déclaré Djokovic. Ça me donnera une tonne de confiance pour le reste de la saison, c'est certain.»

La saison reprend le week-end prochain, avec la manche de la Coupe Davis que la Serbie doit disputer à la Belgique à Belgrade. C'est pourquoi Djokovic est rentré si rapidement à la maison et célébrer avec ses proches.

«Dans la vie, vous ne disposez pas de beaucoup d'occasions de remporter des tournois du Grand Chelem. En tant que tennisman, c'est le summum de l'ambition et du succès, c'est pourquoi je vais en profiter pendant quelques jours avec les gens qui comptent le plus pour moi: ma famille, mes amis et mon équipe.»

Djokovic s'est excusé auprès des médias d'avoir raté la traditionnelle conférence de presse des vainqueurs du lundi.

«La raison principale est que je désirais être de retour en Europe le plus rapidement possible afin d'être prêt pour la Coupe Davis, a expliqué Djokovic. J'espère que vous le comprenez.»

Après avoir rempli ses obligations envers les médias, vers 4h30 lundi matin, il a laissé une note à ses partisans sur Internet.

«Mes chers amis, a-t-il écrit sur son blogue personnel et sur Twitter, je suis au lit et je me dis que je suis un quadruple champion (des Internationaux d'Australie). C'est quelque chose, n'est-ce pas? J'aurai besoin de me le répéter pendant un temps afin que je le réalise pleinement.»