NOUVELLES
27/01/2013 12:44 EST | Actualisé 29/03/2013 05:12 EDT

Vendée Globe - Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) prend la 2e place

Le Français Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) a pris dimanche aux Sables-d'Olonne (Vendée) la 2e place du Vendée Globe, remporté quelques heures plus tôt par son compatriote François Gabart (Macif).

Le skipper de Banque Populaire avait déjà terminé 2e du dernier Vendée Globe, en 2009, derrière le Français Michel Desjoyeaux.

Le Cléac'h, 35 ans, a franchi la ligne d'arrivée à 18h35 heure française (17h35 GMT), à temps pour emprunter le chenal des Sables à la nuit tombante et avant que la marée descendante ne l'en empêche.

Avant de pénétrer dans le chenal accompagné par plusieurs embarcations de toutes tailles, le Finistérien a embarqué à son bord sa femme Aurélie et leurs deux enfants, Edgar (2 ans) et Louise (5 ans).

Au cours de sa circumnavigation, Le Cléac'h a parcouru une distance de 28.056 milles à la moyenne de 14,9 noeuds en 78 j 05 h et 33 min. Comme Gabart, il a battu le record établi en 2009 par Michel Desjoyeaux (84 j 03 h 09 min).

"La lutte a été super intense avec François (Gabart), notamment dans les mers du sud", a déclaré Le Cléac'h à l'arrivée au ponton, affichant un large sourire. "Etre à deux fait qu'on a maintenu un train qu'on n'aurait peut-être pas soutenu. Ca a fait monter le niveau, c'était génial!"

"C'était une belle bagarre et, comme au tennis, au 5e set il a fait le break", a-t-il ajouté, toujours souriant. "La course s'est jouée au large du Brésil: j'ai tenté un coup, je pensais profiter d'une dépression orageuse pour revenir au contact mais ça n'a pas marché. C'est le jeu de la météo, de la course au large".

Gabart "a un peu stressé dans le Pot au Noir mais je n'ai jamais pu revenir", a encore déclaré Le Cléac'h. "Je savais que ce serait dur car c'est un très bon marin".

Des pépins techniques, "j'en ai eus mais on n'en parle pas" pendant la course pour ne pas renseigner l'adversaire, a-t-il noté, précisant qu'il avait dû monter deux fois en tête de mât dans le Pacifique. "Le bateau (ndlr: dessiné comme Macif par VPLP-Verdier) était super bien préparé", a-t-il toutefois souligné.

"Cette belle arrivée, avec tout ce monde, c'est comme une victoire", a-t-il conclu.

Gabart, 29 ans, avait été le premier à rejoindre Les Sables à 15h18 heure française (14h18 GMT). L'écart entre les arrivées de Gabart et Le Cléac'h (3 heures et 17 minutes) est le plus petit enregistré lors des sept éditions du Vendée Globe, la course autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance.

Le prochain skipper attendu aux Sables est le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss), 3e, attendu mardi ou mercredi.

heg/bpa