NOUVELLES
27/01/2013 11:52 EST | Actualisé 29/03/2013 05:12 EDT

Egypte: le ministre de l'Intérieur empêché d'être aux obsèques de policiers

Des policiers égyptiens en colère ont empêché dimanche le ministre de l'Intérieur d'assister aux obsèques de deux de leurs collègues tués la veille dans des affrontements à Port-Saïd (nord-est), a rapporté l'agence officielle Mena.

Des dizaines de policiers des forces anti-émeutes ont interdit au ministre Mohamed Ibrahim de pénétrer dans la mosquée de la police du Caire où se tenait la cérémonie.

Les policiers lui ont reproché le fait que les policiers ne disposaient pas de balles réelles pour face à des situations d'émeutes, a ajouté l'agence.

Le ministre a tenté de parlementer mais les policiers en colère ont insisté pour qu'il ne participe pas aux funérailles.

Les deux policiers ont été tués samedi alors qu'ils gardaient la prison de Port-Saïd où sont détenus 21 supporters de football locaux condamnés à la peine capitale le même jour pour la mort de plus de 70 personnes après un match contre une équipe du Caire dans cette ville l'an dernier.

Des proches et des habitants de la ville avaient tenté d'envahir la prison et avaient aussi attaqué des postes de police.

Les violences de Port-Saïd ont fait 31 morts au total samedi, et trois autres personnes ont été tuées dimanche dans de nouveaux affrontements qui ont aussi fait plus de 400 blessés.

Des médecins ont indiqué à l'AFP que toutes les victimes de samedi avaient été tuées par balles réelles. L'armée pour sa part a démenti avoir utilisé de telles munitions.

cr/cco