NOUVELLES
27/01/2013 12:36 EST | Actualisé 29/03/2013 05:12 EDT

Anderson et Morison sur la bonne voie

STONEHAM - Jasey-Jay Anderson et Matthew Morison ont amélioré leur sort dimanche lors de la dernière journée des Championnats du monde de surf des neiges, à Stoneham.

Un texte de Manon Gilbert

Éliminés dès les qualifications du slalom géant en parallèle vendredi, les deux Canadiens se sont, cette fois, faufilés parmi les 16 concurrents pour les huitièmes de finale du slalom en parallèle.

Anderson (1 :11,04) et Morison (1 :11.31)ont effectué deux descentes sans bavure lors des qualifications pour conclure respectivement 10e et 14e.

Par contre, les Ontariens Michael Lambert et Steve Barlow ont vu leur parcours prendre fin lors de la seconde manche de qualifications, réservée aux 16 planchistes les plus rapides de chacun des parcours.

Lambert a raté son coup par 22 centièmes, bon pour le 18e rang. Barlow, qualifié de justesse pour la deuxième étape avec sa 15e place, s'est classé 22e.

C'est l'Autrichien Andreas Prommegger qui a été le plus rapide (1 :09,83).

Les huitièmes de finale commencent à 13 h.

Jour de la marmotte

En revanche, c'était le jour de la marmotte pour les Canadiennes. Aucune d'entre elles n'a poursuivi sa journée de travail en après-midi.

Ariane Lavigne représentait le plus espoir pour les représentantes de l'unifolié. Septième après la manche initiale des qualifications, la Québécoise s'est cependant retrouvée dans le parcours rouge, celui avec le petit piège sournois en haut de parcours.

Et à l'instar de sa coéquipière Caroline Calvé lors du premier parcours, Lavigne est tombée dans le piège de la troisième porte.

« J'étais contente de ma première descente même si ce n'était rien d'exceptionnel. Je savais que ça allait être suffisant si j'en faisais deuxième pareille. C'était glacé et je le savais. Nos entraîneurs nous avaient dit de la prendre proche, mais je suis arrivée dessus et j'ai dit : il ne fallait pas que je passe là. J'ai fait l'erreur qu'il ne fallait pas faire », a dit l'athlète de Lac-Supérieur, 24e.

Calvé, elle, a été quelque peu victime de son numéro de dossard, le 3. En partant dès la seconde vague, elle n'a pas eu le temps d'observer ses rivales pour voir quelle ligne de course elles empruntaient.

D'autant plus que lors de l'entraînement, elle se questionnait à savoir comment l'attaquer.

« Quand je suis sortie du portillon de départ, j'ai perdu un peu l'équilibre, j'ai fait quelques petits accrochages de carres. Je suis rentrée beaucoup trop droite à la deuxième porte. En slalom, c'est vraiment difficile de se reprendre si on perd le rythme. Après cette erreur-là, ça a été une bataille jusqu'en bas », a expliqué la surfeuse de 34 ans.

Étonnée d'avoir une seconde chance, Calvé a affiché le meilleur résultat canadien avec la 19e position.

Ekaterina Zavialova, de Calgary, s'est classée 28e, tandis que Marianne Leeson a été disqualifiée après avoir glissé dans la quatrième porte au lieu de la contourner.