NOUVELLES
26/01/2013 11:17 EST | Actualisé 28/03/2013 05:12 EDT

Ski alpin: Érik Guay finit deuxième dans la descente de Kitzbuehel, en Autriche

KITZBUEHEL, Autriche - Le champion mondial en titre de descente Erik Guay a récolté son 19ème podium de Coupe du monde en carrière, samedi, finissant deuxième à Kitzbühel, en Autriche.

L’athlète de 31 ans de Mont-Tremblant a brillé sur la piste la plus difficile et exigeante de la Coupe du monde, s’approchant à un podium du record de Steve Podborski, le «Crazy Canuck» qui compte 20 podiums.

Le résultat de Guay complète une superbe performance d’équipe pour l'unifolié, les quatre skieurs inscrits à l’épreuve se classant dans le top 20.

Manuel Osborne-Paradis de Vancouver s’est frayé un chemin vers la 10e place, après un départ de la 40e position, tandis que Ben Thomsen, d’Invermere en C.-B., a fini 17e et Jan Hudec de Calgary 18e.

«S’il existe un endroit où le podium est convoité, c’est bien Kitzbühel. C’est vraiment le Super Bowl de la Coupe du monde, a dit Guay, qui défendra en février son titre mondial remporté en 2011 à Schladming, en Autriche. Je suis vraiment motivé par ma journée. J’ai répondu à l’appel au bon moment. Je suis très excité pour Schladming.»

Guay skie avec brio depuis le début de la saison, s’étant hissé au top 15 à chacune de ses présence avec toutefois un seul podium, une troisième position à Val Gardena, le mois dernier. Il s’est classé quatrième à Wengen, le weekend dernier, et cinquième lors du super G vendredi à Kitzbühel.

«J’ai bien exécuté ma descente. J’ai très bien skié, a dit Guay, dont le chrono a été d’une minute, 57.69 secondes. Je dois remercier les entraîneurs pour le formidable plan de match que nous avions.

« Je crois que lors de nos prestations précédentes (du Canada), notre équipe n’attaquait pas suffisamment, mais cette année, nous avons une approche mentale différente, a t-il poursuivi. Notre équipe est puissante. J’aime que nous soyons un petit groupe, mais un groupe très concentré sur la tâche. Quatre gars sont des menaces constantes.»

L'Italien Dominik Paris a affiché une magnifique descente vêtu du dossard no. 20 et Guay le suivait au portillon de départ. Il semblait que sa course aurait suffi pour prendre l’avance, mais son temps s’est finalement arrêté à 13 centièmes de seconde de celui de Paris, qui a raflé la victoire. L’Autrichien Hannes Reichelt qui partait 22ème, a complété le podium en troisième position en 1:57.92.

«Ces 13 centièmes de seconde sont probablement issus de mon passage après la section Hausberg vers la petite butte, de dire Guay. Je l’ai skiée intelligemment, mais Dominik a pris plus de risques à cet endroit.»

Osborne-Paradis a foncé à partir de la queue du peloton pour faire un bond jusqu’à la 10e place, malgré sa 40ème case de départ.

«Notre objectif est d’être l’une des meilleures équipes de ski que le Canada n’ait jamais produit, mais il nous reste encore du chemin à faire, a dit Osborne-Paradis. J’ai perdu beaucoup de temps à la section médiane qui comportait plusieurs bosses puisque je partais de la fin. Au moins, je reprendrai ma place parmi les 30 premiers au départ.»

Thomsen, qui adore Kitzbühel, a skié avec agilité au bas de la piste après avoir ralenti son chrono au sommet.

«Ma concentration était portée sur le début de la course parce que je connaissais la fin comme ma poche, a dit Thomsen. J’ai commis une petite erreur et aussi simple que cela, j’ai dû me battre pour demeurer au top 20.»

L'entraîneur canadien Peter Bosinger était ravi de la performance des siens.

«Les gars étaient dans un état d’esprit parfait et ils avaient confiance en leurs capacités, a dit Bosinger. Tout le monde connaît l’histoire de Kitzbühel et ce que cet endroit représente pour le ski de compétition canadien. Nos gars ont suivi leur plan de match, sont demeurés concentrés, se sont présentés en piste et ont fait le travail.

«Deux gars au top 10 et la seconde place d’Erik, ça montre la puissance de notre équipe. Nous avons fait beaucoup de chemin ici et avons plusieurs raisons de nous réjouir. Nous savons que la saison n’est pas terminée, mais cette équipe est prête à poursuivre sur sa lancée.»