NOUVELLES
26/01/2013 02:19 EST | Actualisé 28/03/2013 05:12 EDT

Italie - Nouveau coup d'arrêt pour la Lazio, la Juventus peut en profiter

La Lazio a perdu du terrain en perdant à domicile contre le Chievo Vérone (0-1) et laisse la possibilité à la Juventus d'allonger à 7 points son avance en tête si elle bat le Genoa à Turin dans l'autre match avancé de la 22e journée de championnat d'Italie, samedi.

Après le nul concédé à Palerme (2-2), où elle avait encaissé deux buts en une minute, le contre conclu par Alberto Paloschi (61) risque de décrocher la Lazio dans la course au "scudetto", et de laisser Naples, qui joue à Parme dimanche, seul poursuivant du leader.

Il reste à la Lazio la demi-finale retour de Coupe d'Italie contre la Juve, mardi, où elle reste en positon favorable après le nul de l'aller à Turin (1-1).

Mais cette défaite contre sa bête noire, qu'elle n'a battue qu'une seule fois en onze matches au stade Olympique, lui brise le moral et une série de matches sans défaite, bloquée à 16, coupes et championnat confondus.

Les Véronais ont ouvert le score sur une action initiée par Cyrille Théreau. D'un crochet le Français s'est libéré dans la surface pour servir Bojan Jokic, dont la frappe sur la barre a été reprise victorieusement par Paloschi, pour son septième but de la saison.

Les "coups" de l'entraîneur Vladimir Petkovic, adepte des changements de système, n'ont cette fois pas payé. Toujours privé de son buteur Miroslav Klose, pas remis de sa contracture, le Serbe a commencé le match sans son maître à jouer, Hernanès, ni son capitaine, Stefano Mauri.

Mais les "Biancocelesti" étaient trop imprécis, ne se procurant qu'une occasion, une frappe puissante d'Abdoulaye Konko détournée par le gardien (23).

Mauri est entré à la pause, puis à 1-0, "Petko" a inséré le Brésilien, et la Lazio s'est procuré plusieurs occasions. Mais économiser les cadres avant le retour contre la Juve s'est révélé présomptueux. André Dias a frappé sur le gardien (69) et Mauri a trop enlevé son tir en bonne position (76).

Les attaquants "laziali" ont buté sur Christian Puggioni, remplaçant de Stefano Sorrentino (transféré à Palerme) qui a brillé pour sa 22e partie en Serie A, à 32 ans.

eba/bm