NOUVELLES
25/01/2013 10:40 EST | Actualisé 27/03/2013 05:12 EDT

Une militante écologiste de 63 ans poignardée devant chez elle en Russie

MOSCOU - Une militante environnementale russe de 63 ans qui s'oppose à un projet qui détruirait une forêt près de Moscou était hospitalisée aux soins intensifs, vendredi, après avoir été poignardée à quatre reprises devant chez elle.

Lioudmila Garifoulina est une conseillère municipale de la ville de Staraïa Koupavna, près de Moscou. Son parti politique a indiqué qu'elle avait subi une intervention chirurgicale et que son état de santé restait inquiétant.

C'est la deuxième fois que Mme Garifoulina est attaquée. En novembre, elle avait subi une commotion cérébrale et d'autres blessures après avoir été battue par un inconnu.

Les auteurs des deux agressions sont toujours au large.

Un collègue de Mme Garifoulina, Valery Zoubov, croit qu'elle a été ciblée en raison de ses activités politiques. Une autre écologiste, Alla Chernicheva, a ajouté que ses efforts pour sauvegarder une forêt locale lui avaient valu de nombreuses menaces. Cette forêt doit être rasée pour faire place à une nouvelle route.

Ce n'est pas la première fois que des militants environnementaux sont attaqués en Russie. En 2008, un journaliste qui militait lui aussi pour la préservation d'une forêt près de Moscou, Mikhaïl Beketov, a subi des dommages au cerveau et a perdu l'usage de la parole après avoir été sauvagement battu. Un autre écologiste, Constantin Fetisov, a passé trois mois dans le coma et est resté handicapé après avoir été roué de coups avec un bâton de baseball en novembre 2010.

La construction de routes est largement perçue comme étant l'un des secteurs les plus corrompus de l'économie russe.