NOUVELLES
25/01/2013 07:27 EST | Actualisé 27/03/2013 05:12 EDT

Un scandale sexuel coûte leurs postes à dix dirigeants municipaux chinois

PÉKIN, Chine - Dix autres dirigeants municipaux chinois ont été congédiés, dans la foulée d'un scandale sexuel qui a vu des politiciens être soumis au chantage d'entrepreneurs qui souhaitaient décrocher de lucratifs contrats de construction.

L'affaire a éclaté au grand jour en novembre dernier, avec la mise en ligne d'images montrant les ébats de Lei Zhengfu. Le quinquagénaire a ensuite été viré de son poste de dirigeant d'un secteur de la ville de Chongqing, dans le sud-ouest du pays.

Les médias officiels chinois ont révélé vendredi que dix autres dirigeants de la ville, eux aussi filmés à leur insu, ont été congédiés.

Les nouveaux responsables chinois ont promis d'éradiquer la corruption endémique qui menace la légitimité du Parti communiste.

L'ancien journaliste Zhu Ruifeng, qui a mis à jour les premières images, affirme que la femme avait été engagée par un entrepreneur en construction pour avoir des relations sexuelles avec Lei, en retour de contrats. La compagnie a ensuite essayé d'utiliser la vidéo pour contraindre Lei à lui accorder davantage de mandats.