NOUVELLES
25/01/2013 12:44 EST | Actualisé 27/03/2013 05:12 EDT

Mondiaux de surf des neiges à Stoneham: Anderson et Calvé éliminés de l'épreuve de slalom géant parallèle

AP
CORRECTS EVENT TO MEN'S PARALLEL GIANT SLALOM FINAL, NOT, MEN'S SNOWBOARD CROSS FINAL - Gold medalist Benjamin Karl, center, of Austria, reacts on the podium flanked by silver medalist Roland Fischnaller, left, of Italy and bronze medalist Vic Wild of Russia, iafter the men's parallel giant slalom final at the Snowboard World Championships in Stoneham, Quebec, on Friday, Jan. 25, 2013. (AP Photo/The Canadian Press, Jacques Boissinot)

STONEHAM, Qc - Le Canada a fait chou blanc, vendredi, aux Championnats du monde de surf des neiges, à Stoneham. Les têtes d'affiche québécoises de l'épreuve de slalom géant parallèle, Jasey Jay Anderson et Caroline Calvé, ont rangé leur planche avant même la ronde éliminatoire des 16, chez les hommes et les femmes.

Si Anderson a failli accéder aux confrontations en duels, terminant 20e au total, Calvé a connu une très mauvaise journée. L'athlète native d'Aylmer, en Outaouais, a subi l'élimination dès la première manche qualificative, pointant finalement en 34e place au classement.

«Je suis super déçue, mais ça fait partie du sport, a-t-elle affirmé. On subit plus de défaites qu'on remporte de victoires au cours de nos carrières. Mais celle-là est super décevante parce que je suis chez nous et j'aurais voulu impressionner. Ce sont aussi les Championnats du monde et le slalom géant, c'est mon épreuve.»

Anderson, champion olympique en titre, n'en menait également pas large quand il s'est présenté dans l'aire d'entrevues, à la suite de son élimination.

«Je me sens ordinaire parce que je fondais de grands espoirs», a-t-il soupiré.

La nouvelle planche qu'il a fabriquée en compagnie d'un ami au cours des derniers jours a super bien fonctionné. C'est la plaque qu'il a fixée dessus qui a posé problème, plaque neuve qu'il n'a reçue que la veille.

«C'est une très bonne plaque, mais elle était trop rigide pour moi poids (175 livres) et les conditions de piste d'aujourd'hui, a-t-il expliqué. J'aurais pu utiliser une vieille plaque, mais j'espérais que celle-là aille mieux. Je n'estimais pas pouvoir gagner avec une vieille plaque, et on ne vient pas aux Mondiaux pour ne pas gagner.

«J'ai fait le choix, c'est mon erreur. Je ne regrette rien. J'aurais voulu être moins à la dernière minute, a-t-il résumé. Si j'avais eu deux jours de plus pour m'entraîner avec la plaque, j'aurais passé. C'est de valeur, je me sentais bien. Il ne m'en manquait pas beaucoup. C'est une question d'équipement, comme toujours.»

Anderson, qui a effectué un retour à la compétition à l'âge de 37 ans, avait déjà hâte de se rendre à Russie, pour participer à une compétition-phare à un an des Jeux olympiques, dans quelques semaines.

Pour revenir à l'épreuve, l'Autrichien Benjamin Karl, huitième qualifié, a défait l'Italien Roland Fischnaller en finale pour être sacré champion du monde. Le Russe Vic Wild a mis la main sur le bronze.

Chez les femmes, doublé or-bronze des Allemandes Isabella Laboeck et Amelie Kober. La médaille d'argent est allée à l'Autrichienne Julia Dujmovits.

Morison, 19e

Matthew Morison, de Blackstock, en Ontario, a été le meilleur Canadien avec une 19e place. Morison a signé un chrono d'une minute, 21 secondes 28 centièmes au total des deux manches de qualif, 20 centièmes plus vite que le vétéran Anderson, de Mont-Tremblant.

Michael Lambert, de Toronto, a chuté au cours de la deuxième descente. Steve Barlow, de Courtice, en Ontario, a complété le quatuor masculin, avec une 37e position.

«Tout allait formidablement bien, a commenté Lambert. Je devrai voir la vidéo pour savoir ce qui s'est passé. Ma botte a dû s'accrocher dans la neige dans un virage. C'est très dur à avaler. Je suis très déçu. Ce n'est pas du tout agréable comme sentiment.»

Lambert en voulait aux coureurs européens parce qu'ils ont fait enlever un saut sur le parcours.

«Ils ne l'admettront pas, mais ils avaient peur. Il n'y a que nous, les Canadiens et les Autrichiens, qui étaient pour parce que nous n'avions pas peur. Ç'aurait été super d'avoir un saut. Les gens auraient peut-être regardé notre sport.»

Zavialova 24e

Ekaterina Zavialova, de Calgary, en Alberta, a été la meilleure Canadienne, en terminant au 24e rang. Marianne Leeson, de Burlington, en Ontario, a fini 31e et la Québécoise Ariane Lavigne, de Mont-Tremblant, 38e.

«J'ai eu un bon début de parcours et j'étais confiante, a dit Lavigne, mais j'ai commis une erreur bête qui m'a fait perdre l'équilibre au bas de la section à pic. C'est la vie, faut l'accepter.»

Lavigne, Anderson, Calvé et les autres tenteront de se reprendre dans l'épreuve de slalom parallèle, dimanche.

D'ici là, samedi, les planchistes canadiens Dominique Maltais, Maelle Ricker et Chris Robanske sont en bonne position de monter sur le podium au terme des courses éliminatoires de snowboard cross.

Ricker a dominé les qualifications féminines, jeudi, devançant Maltais, tandis que Robanske a obtenu le quatrième meilleur temps du côté masculin.