NOUVELLES
25/01/2013 06:23 EST | Actualisé 27/03/2013 05:12 EDT

N.-É: un homme vole 1300 antiquités pendant 20 ans pour les entreposer chez lui

HALIFAX - La Gendarmerie royale du Canada a présenté vendredi une collection d'antiquités — allant d'une armure à une lettre manuscrite du général Wolfe — qui auraient été volées sur une période de 20 ans par un homme de la Nouvelle-Écosse qui les avait entreposées dans sa maison en banlieue de Halifax.

La police a saisi vendredi dernier quelque 1300 articles de la maison à deux étages du présumé voleur à Fall River. Elle croit qu'ils ont été dérobés d'universités, de bibliothèques, d'antiquaires et de collections privées. Leur valeur totale serait de plus de 500 000 $.

La collection réunissait, entre autres, un harpon, un masque à gaz, une lanterne de verre, des éditions anciennes de «Robinson Crusoé», un filet de pêche, un modèle de canot, des toiles et un télescope en laiton.

Selon le sergent Colin MacLean, certains objets n'avaient aucune valeur historique, mais avaient de la valeur pour les gens à qui ils appartenaient. La grande majorité des objets volés étaient toutefois des antiquités et des objets historiques qui faisaient partie de collections et étaient irremplaçables.

Les objets du petit échantillon présenté à la presse allaient du sentimental au complètement bizarre.

L'armure avait par exemple été utilisée dans un film et avait été dérobée d'un antiquaire de la vallée de l'Annapolis l'année dernière.

Un autre objet, une chaise en bois rouge, avait été volée chez une personne âgée pour qui elle avait une valeur sentimentale.

Le présumé voleur, John Mark Tillmann, âgé de 51 ans, fait face à plusieurs accusations de propriété d'objets volés et doit comparaître à la cour le 27 février pour une audience de remise en liberté. Selon la police, d'autres accusations pourraient être déposées.

La police a indiqué avoir lancé son enquête lorsqu'elle a arrêté Tillmann alors qu'il était en voiture, en juillet dernier. Les policiers y ont trouvé la lettre écrite par le général Wolfe.

Le document unique, qui date de 1758, avait disparu des archives de l'Université Dalhousie il y a quelques années.