NOUVELLES
25/01/2013 02:21 EST | Actualisé 27/03/2013 05:12 EDT

Le premier ministre Stephen Harper a désigné cinq nouveaux sénateurs

OTTAWA - Le premier ministre Stephen Harper a désigné cinq nouveaux sénateurs, vendredi, dont l'un a été choisi par les électeurs albertains lors des élections provinciales d'avril dernier.

Les nouveaux sénateurs occuperont deux sièges laissés vacants en Ontario, et un en Saskatchewan, en Alberta et à Terre-Neuve-et-Labrador. Ils viennent renforcer la majorité conservatrice à la Chambre haute, où un siège est toujours vacant.

L'avocat et président fondateur de l'Institut canadien sur les politiques énergétiques, Doug Black, originaire de Calgary, occupera l'un des sièges réservés à l'Alberta. Il avait été élu en même temps que les élections provinciales en avril.

M. Black a fait la manchette à l'automne dernier après avoir démissionné de son poste de président du conseil des gouverneurs de l'université de Calgary au milieu d'allégations sur des demandes de remboursement de dépenses.

La Fédération canadienne des contribuables a critiqué les frais qu'il a exigés pendant ses cinq années au conseil, notamment pour des vols d'avion en première classe et des chambres d'hôtel à 500 $ la nuitée.

Pour combler les sièges laissés vacants en Ontario, Stephen Harper a choisi Lynn Beyak, propriétaire d'une petite entreprise dans le nord-ouest de l'Ontario, et Victor Oh, de Mississauga, qui est président d'une entreprise d'aménagement immobilier.

Mme Beyak milite dans sa communauté depuis un certain temps. Elle a été présidente du conseil scolaire de Fort Frances-Rainy River, et membre du conseil de la Fondation Trillium. M. Oh est le fondateur du Conseil sino-canadien des communications et des affaires, et membre du conseil des gouverneurs du collège Sheridan.

En Saskatchewan, le poste de sénatrice est confié à Denise Batters, une avocate de Régina, aussi membre de la direction de la société Crown Investments. Mme Batters est la veuve du député conservateur Dave Batters, qui s'est suicidé en 2009 à l'âge de 39 ans. Elle s'est beaucoup impliquée dans des efforts de prévention pour les problèmes de santé mentale et de suicide.

David Wells, jusqu'à tout récemment président-directeur général de l'Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers, devient sénateur dans cette province de l'est. Il a été membre de la direction à Pêches et Océans Canada.

Les nouveaux sénateurs sont «des Canadiens exceptionnels qui se sont distingués dans leurs domaines respectifs», a écrit M. Harper dans un communiqué. «Je me réjouis à l'idée de travailler avec ces gens talentueux au Parlement. L'ensemble de leur expérience et de leur dévouement sont particulièrement les bienvenus.»

Le cabinet du premier ministre a déclaré que les nouveaux sénateurs «ont pris l'engagement de soutenir les efforts déployés par le gouvernement pour rendre le Sénat plus démocratique et transparent, notamment la législation visant à limiter la durée du mandat des sénateurs et à inciter les provinces et les territoires à choisir démocratiquement les candidats à une nomination au Sénat».

Les conservateurs occupent à présent 65 des 105 sièges du Sénat; 36 autres sont aux libéraux, un est au Parti progressiste-conservateur, et deux sont occupés par des indépendants — dont le Québécois Jean-Claude Rivest, ancien bras droit de Robert Bourassa.