NOUVELLES
25/01/2013 04:01 EST | Actualisé 27/03/2013 05:12 EDT

Jordanie: 4 blessés dans des échauffourées après les élections législatives

Quatre personnes ont été blessées vendredi dans des échauffourées entre tribus rivales en Jordanie, au surlendemain des législatives dans ce pays, où les candidats loyalistes sont promis à une victoire certaine, selon l'agence officielle Petra.

Les heurts ont eu lieu à Irbid (70 km au nord d'Amman) et les forces de sécurité sont intervenues faisant usage de gaz lacrymogènes, selon Petra.

Selon le gouverneur d'Irbid, Khaled Abou Zeid, cité par Petra, les heurts ont une "motivation tribale et ont pour origine la contestation des résultats des législatives dans une circonscription de cette province".

D'autres manifestations contestant les résultats du scrutin se sont déroulées vendredi à Salt (30 km à l'ouest d'Amman) et à Karak ( 120 km au sud de la capitale) ou des manifestants ont lancé des pierres contre le siège du gouvernorat et brûlé des pneus, selon l'agence.

Les résultats préliminaires du scrutin de mercredi, boycotté par l'opposition islamiste, montrent que des dirigeants issus de tribus, des personnalités pro-régime et des hommes d'affaires indépendants sont en passe de remporter la majorité des sièges.

Le porte-parole de la commission électorale indépendante, Hussein Bani Hani, a indiqué vendredi dans un communiqué que la commission allait publier dimanche les résultats du scrutin en détail.

Au cours de ce scrutin, 2,3 millions d'électeurs étaient invités à départager 1.425 candidats pour attribuer les 150 sièges de la chambre basse du Parlement.

Le roi Abdallah II avait souhaité que le scrutin ouvre la voie à un système parlementaire, indiquant qu'il comptait pour la première fois consulter le Parlement avant de nommer le chef du gouvernement, et soulignant l'importance de partis politiques forts dans un tel système.

Mais les Frères musulmans ont boycotté le scrutin, réclamant la révision du découpage des circonscriptions électorales qui avantage, selon eux, les régions rurales, plutôt proches du régime.

Ils ont en outre dénoncé des fraudes lors du scrutin.

kt/hj/feb