NOUVELLES
24/01/2013 04:31 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Wall Street tiraillée entre de bons indicateurs économiques et Apple

Wall Street a terminé jeudi sur une note contrastée, le Dow Jones profitant d'un regain d'optimisme des courtiers après des indicateurs encourageants pour l'économie mondiale, grimpant de 0,33%, alors que le Nasdaq a pâti de la chute d'Apple et perdu 0,74%.

Selon les résultats à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 46 points à 13.825,33 points, alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a lâché 23,29 points à 3.130,38 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 est resté quasi stable, grappillant 0,01 point à 1.494,82 points.

Il a dépassé en cours de séance la barre symbolique des 1.500 points pour la première fois depuis décembre 2007 et finit en hausse, même légère, pour la septième séance consécutive, ce qui ne lui était pas arrivé depuis octobre 2006.

"Si on met de côté la dégringolade d'Apple", dont le titre a perdu plus de 12% après des résultats et des prévisions jugés décevants par les investisseurs, "le marché continue de faire preuve d'une grande solidité", a remarqué Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

"Les indicateurs économiques, à l'étranger et aux Etats-Unis, ont montré des signes encourageants", a souligné l'expert. "Cela nourrit l'appétit des investisseurs pour les marchés d'actions."

En Chine, l'expansion de la production manufacturière a ainsi enregistré en janvier sa plus forte progression mensuelle depuis deux ans, selon la banque HSBC.

Dans la zone euro, l'activité du secteur privé a atteint en janvier son plus haut niveau en 10 mois, suggérant que les pays de l'Union monétaire ont surmonté la phase la plus aiguë de la récession.

Et aux Etats-Unis, les nouvelles inscriptions au chômage sont tombées à leur plus bas niveau en exactement cinq ans tandis que l'indice composite des indicateurs économiques américains a nettement augmenté en décembre.

Le report de quelques mois de l'échéance sur le plafond de la dette américaine grâce à un vote à la Chambre des représentants mercredi a aussi alimenté "l'état d'esprit positif du marché", écartant temporairement le risque d'un nouveau blocage sur des questions budgétaires à Washington, a noté de son côté Dan Greenhaus de BTIG.

Le marché obligataire a terminé à la baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,844% contre 1,833% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,039% contre 3,027%.

jum/ppa/mdm