NOUVELLES
24/01/2013 09:56 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Redford prévient d'un manque de 6 milliards $ dans les revenus de la province

EDMONTON - La première ministre de l'Alberta, Alison Redford, a prévenu la population que la province traversait une période fiscale difficile et que des déficits de plusieurs milliards de dollars étaient à prévoir en raison de la chute des prix du pétrole extrait des sables bitumineux.

Dans une allocution télévisée de huit minutes, Mme Redford a affirmé que la province avait revu à la baisse ses revenus et prévoyait un manque de 1 milliard $ cette année et de 6 milliards $ l'an prochain par rapport aux estimations inscrites au budget.

Le budget sera dévoilé le 7 mars et Mme Redford a indiqué que son plan consistait à limiter les dépenses et à apporter quelques modifications à certains programmes.

La première ministre a expliqué que l'Alberta était frappée par un double coup : la production de pétrole aux États-Unis est en hausse et les infrastructures albertaines sont configurées pour envoyer la quasi-totalité du pétrole de la province au sud de la frontière. Elle assure que malgré les finances serrées, l'objectif de la province demeure le même : mettre l'argent de côté dans le Fonds d'épargne pour le patrimoine. Elle a aussi affirmé qu'il n'y aurait pas de hausses d'impôts ni de nouvelle taxe.

Mme Redford a ajouté qu'il y aurait un sommet d'une journée le mois prochain auquel seraient conviés des chefs d'entreprise et des universitaires afin de trouver des solutions pour améliorer la rentabilité de l'Alberta.

Les porte-parole des partis d'opposition ont qualifié le discours, qui a nécessité des dépenses de 55 000$ en coûts de production et de diffusion, d'exercice de relations publiques sans substance.

«Il n'y avait rien dans ce discours aujourd'hui qui permettront aux Albertains d'avoir confiance que cette première ministre puisse résoudre les problèmes qu'elle a créés», a déclaré la chef du Parti Wildrose, Danielle Smith.

«Je sais que nous allons faire face à d'importantes réductions des services à tous les niveaux, et cela est contraire à une promesse très claire faite (par Mme Redford) lors des élections (d'avril 2012)», a indiqué, de son côté, le chef du NPD, Brian Mason.

«La position actuelle du gouvernement est intenable», a affirmé le chef du Parti libéral, Raj Sherman. «Les Albertains veulent et méritent un leadership courageux, mais la première ministre a de nouveau été incapable de répondre aux questions difficiles.»