NOUVELLES
24/01/2013 12:20 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Près de 150 blessés par des feux d'artifices en une seule nuit à Tripoli

Près de 150 personnes, des enfants pour la plupart, ont été blessés mercredi soir à Tripoli par des feux d'artifice célébrant la fête du Mouloud qui commémore la naissance du prophète Mahomet, ont indiqué jeudi des sources hospitalières à Tripoli.

"Mercredi soir jusqu'à 23H00, l'hôpital a reçu plus de 120 victimes, des enfants pour la plupart, souffrant de brûlures à différents degrés", a déclaré un responsable de l'hôpital des brûlures de Tripoli, Béchir al-Chawess, cité par l'agence libyenne Lana.

Selon lui, certaines victimes ont été amputées de la main ou des doigts, tandis que d'autres ont été gravement brûlées aux yeux et au visage.

Un autre hôpital de Tripoli a fait état de son côté de 25 blessés.

Les Libyens ont l'habitude de célébrer la fête du Mouloud par des feux d'artifices et un concert de pétards, et des blessés sont souvent à déplorer.

Mais cette année, le bilan des blessés est particulièrement élevé en raison de la puissance des explosifs, dont l'importation en provenance des pays asiatiques n'a pas été supervisé par les autorités. Ainsi, de fortes explosions ont été entendues mercredi soir à travers la capitale.

"Ceci nous rappelle la nuit de la libération de Tripoli", a commenté un animateur de Radio Zone, en allusion à la nuit du 20 août 2011, quand les rebelles sont entrés dans la capitale jusque-là sous le contrôle du régime de Mouammar Kadhafi.

ila/vl