NOUVELLES
24/01/2013 04:24 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Otages: Ottawa enquête en Algérie sur 2 ravisseurs présentés comme canadiens

Des fonctionnaires canadiens "sont sur le terrain en Algérie" pour réunir des renseignements sur deux membres du commando d'In Amenas présentés comme Canadiens par les autorités algériennes, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères à Ottawa.

La présence de deux Canadiens parmi les preneurs d'otages avait été révélée par le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal et Ottawa a paru douter de leur qualité de citoyens canadiens, demandant à Alger de lui transmettre les renseignements permettant de la confirmer.

Une source de services algériens de sécurité a ensuite affirmé qu'il s'agissait de "binationaux arabes".

"Des fonctionnaires canadiens sont sur le terrain en Algérie et travaillent avec les fonctionnaires algériens pour obtenir les informations nécessaires", a indiqué jeudi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères Rick Roth.

Dans un bref courriel, M. Roth a réaffirmé la condamnation de "l'acte lâche et déplorable" perpétré sur le site gazier d'In Amenas, et de "tous les groupes terroristes qui cherchent à créer et maintenir la situation d'insécurité".

Le Canada "soutient le gouvernement de l'Algérie dans sa lutte continue contre le terrorisme", a-t-il ajouté.

Un groupe armé islamiste a attaqué le 16 janvier le site gazier d'In Amenas, prenant en otages des centaines d'employés, en réaction à l'opération des forces françaises contre des rebelles islamistes au Mali. L'occupation a pris fin samedi dernier avec un assaut final des forces spéciales algériennes.

Au moins 37 otages étrangers et un otage algérien ont été tués, de même que 29 assaillants abattus lors de ces quatre jours, selon un bilan provisoire officiel.

via/jl/mdm