VIDEO
24/01/2013 05:01 EST | Actualisé 25/03/2013 05:12 EDT

Netflix court-circuite la télé et lance simultanément tous les épisodes de sa nouvelle série

Le service de vidéos en ligne par abonnement Netflix s'apprête à lancer sa propre série télévisée originale, House of cards, et espère que son thriller politique fera pour elle ce que Les Sopranos ont fait pour la chaîne HBO.

Histoire de brasser les cartes d'une industrie habituée aux chaînes de télévision câblées, Netflix usera d'une stratégie de diffusion encore inédite pour ce genre d'oeuvre. En effet, tous les épisodes de la première saison de son adaptation d'une série britannique seront offerts d'un coup, au plus grand plaisir des gloutons de télévision.

House of cards est un effort audacieux pour remodeler le paysage télévisuel avec le genre de projet prestigieux qui, jusqu'à maintenant, était réservé aux HBO, AMC et autres Showtime. Mais la nouvelle série, produite par le cinéaste David Fincher et mettant en vedette l'acteur américain Kevin Spacey, ne sera diffusée sur aucune chaîne, mais plutôt en ligne, sur des ordinateurs portables, ou bien elle sera retransmise directement sur les téléviseurs à écrans plats reliés à Internet.

Comme l'explique Kevin Spacey, « c'est une nouvelle série télévisée qui ne passe pas à la télévision ». Le 1er février, en offrant en même temps les 13 épisodes de House of cards, Netflix pourrait bien marquer l'ouverture d'une période de transition pour le monde de la télévision. La migration des chaînes câblées vers Internet est déjà bien entamée chez YouTube, Hulu, Yahoo et d'autres sites web, mais jusque-là, aucun projet n'a eu l'envergure de House of cards.

Il ne s'agit pas ici d'une production web à petit budget, mais plutôt d'une série qui ne rougirait pas devant les mégaproductions de HBO. Netflix aurait déboursé environ 100 millions de dollars américains pour en réaliser les deux premières saisons.

Voici la band- annonce en anglais.

Associated Press