NOUVELLES
24/01/2013 11:05 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Mali: l'ambassadeur du Nigeria au Canada juge qu'Ottawa n'en fait pas assez

L'ambassadeur du Nigeria à Ottawa appelle le gouvernement canadien à accélérer et augmenter sa contribution à l'intervention internationale conduite au Mali, estimant que le prêt d'un avion de transport militaire n'était "pas suffisant", dans une interview publiée jeudi.

Ottawa avait mis à la disposition de l'armée française, pour une semaine, un appareil de transport C17, mais ce délai s'est écoulé sans que le cabinet de M. Harper n'ait précisé ses intentions, alors que Paris et l'Union africaine ont déjà demandé un plus grand effort.

"Plutôt que d'attendre que les choses empirent, c'est maintenant qu'il faut agir avec une réponse plus audacieuse", a déclaré au Globe and Mail l'ambassadeur Ojo Maduekwe.

L'envoi d'un seul appareil "n'est pas suffisant", a-t-il jugé.

Poids-lourd économique et militaire de l'Afrique de l'Ouest, le Nigeria doit fournir 1.200 hommes à la force africaine envoyée au Mali pour combattre les groupes islamistes en soutien des armées française et malienne. Un premier contingent de 80 militaires est arrivé jeudi dernier.

Les Africains ont "besoin d'équipement", a dit le diplomate. "Nous avons besoin de financement pour ça", a-t-il ajouté, estimant que la question de l'extrémisme au Sahel "ne doit pas être vue comme un problème régional mais comme un problème international".

"La voix du Canada doit être très forte", a asséné l'ambassadeur.

Le Premier ministre Stephen Harper a indiqué mercredi que son gouvernement n'avait toujours pas pris de décision sur une éventuelle prolongation de sa mission d'assistance technique aux forces françaises, rappelant qu'en aucun cas Ottawa n'enverrait de troupes sur le terrain.

Jeudi la chaîne publique CBC citait des sources indiquant qu'Ottawa avait désormais l'intention de doubler son aide et déployer deux appareils de transport.

sab/via/rap