NOUVELLES
24/01/2013 12:24 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Le sous-investissement en infrastructures est chronique au pays, selon une étude

Une nouvelle étude conclut qu'il faudrait investir au cours des 10 prochaines années une somme additionnelle de 300 milliards de dollars pour que le niveau de dépenses en infrastructures du Canada soit rétabli à ce qu'il était il y a une cinquantaine d'années.

Cette recherche, menée pour le Centre canadien de politiques alternatives, ajoute que le sous-financement des infrastructures est devenu un problème chronique au Canada.

À la fin des années 1950, les investissements dans les infrastructures ont atteint un sommet, à un peu plus de 3 % du produit intérieur brut (PIB), mais ils n'ont cessé de décliner ensuite, jusqu'en 2005 environ. Des programmes incitatifs ont depuis renversé la tendance au déclin, mais pour que le niveau d'il y a 50 ans soit rétabli, l'ajout de dépenses de 30 milliards de dollars supplémentaires serait nécessaire pendant chacune des 10 prochaines années.

L'étude du Centre canadien de politiques alternatives a remarqué qu'au cours des récentes décennies, le gouvernement du Canada a confié de plus en plus de responsabilités en infrastructures aux municipalités du pays. En 2003, 13 % de ces investissements étaient assurés par le gouvernement fédéral, comparativement à 34 % en 1955.