NOUVELLES
24/01/2013 06:34 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

L'armée de l'air syrienne bombarde les rebelles près de Damas

BEYROUTH - L'armée de l'air syrienne aurait pilonné les positions rebelles près de Damas jeudi, pendant que les troupes de Bachar el-Assad continuent à disputer aux insurgés le contrôle de la route qui relie la capitale à l'aéroport.

Les combats autour de la capitale font partie d'une offensive lancée par le gouvernement pour déloger les insurgés des villes et villages qui encerclent Damas, et qui sont dans le camp rebelle depuis le début des violences il y a deux ans.

L'Observatoire syrien des droits de la personne affirme que des avions de chasse ont lancé huit frappes aériennes contre Daraya jeudi, une banlieue importante qui se trouve à proximité d'une grande base aérienne au sud-ouest de Damas.

Le groupe rapporte aussi des combats féroces près de l'aéroport international de Damas ainsi que des tirs d'artillerie contre la ville d'Aqraba, le long de la route vers l'aéroport. Aucun bilan n'était disponible dans l'immédiat.

Des militants ont mis en ligne une vidéo des combats à Daraya. Les images montrent des obus d'artillerie frappant des édifices et des colonnes de fumée blanche et grise s'élevant dans le ciel.

Daraya est situé entre les quartiers de Mazzeh, où se trouve le quartier général de l'armée de l'air, et de Kfar Sousseh, où on retrouve le quartier général du gouvernement, l'agence de renseignements et le ministère de l'Intérieur.

L'agence officielle SANA a accusé les rebelles d'avoir abattu un enseignant et un cardiologue dans le nord du pays, sans préciser si les victimes entretenaient des liens avec le régime. Les troupes gouvernementales combattraient aussi les insurgés dans la province de al-Hasaka, dans le nord-est du pays.

La télévision publique a enfin diffusé, jeudi, ce qu'elle a présenté comme étant des images en direct du président Bachar el-Assad participant à une prière à l'occasion de l'anniversaire de naissance du prophète Mahomet.

Plus de 60 000 personnes ont été tuées depuis le début de la guerre civile en Syrie, il y a deux ans.