NOUVELLES
24/01/2013 01:44 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

La croissance prendrait de l'élan aux États-Unis, selon le Conference Board

WASHINGTON - Une mesure de l'économie américaine devant refléter tout signe d'activité à venir a augmenté entre novembre et décembre, laissant entendre que la croissance pourrait gagner en vigueur en 2013.

Le Conference Board a indiqué jeudi que son indice des principaux indicateurs avait augmenté de 0,5 pour cent le mois dernier, ce qui représente sa meilleure performance depuis septembre. En novembre, l'indice était demeuré inchangé. Cette mesure vise à prévoir les conditions de l'économie américaine lors des trois à six mois à venir.

Le recul des demandes de prestations d'assurance-emploi, les gains réalisés à Wall Street et la hausse des demandes de permis de bâtir ont contribué à la croissance de l'indice en décembre.

L'économiste Kenneth Goldstein, du Conference Board, a affirmé que la reprise de l'indice laissait croire à une amélioration des perspectives par rapport à il y a quelques mois, alors que les attentes n'étaient pas aussi élevées.

Cinq des 10 indicateurs sur lesquels repose l'indice ont constitué des facteurs positifs en décembre. La sombre perception qu'avaient les consommateurs des conditions d'affaires et la baisse des attentes en ce qui a trait aux commandes faites auprès des fabricants ont ralenti la mesure.

Cet indice repose sur des données pour la plupart rendues publiques individuellement.

Jeudi, le département américain du Travail a annoncé que les demandes hebdomadaires de prestations d'assurance-emploi avaient continué de diminuer. Elles sont tombées la semaine dernière à un nombre désaisonnalisé de 330 000, soit leur niveau le plus bas en cinq ans.

La semaine dernière, le département du Commerce des États-Unis a fait savoir que les entrepreneurs du pays avaient connu en 2012 leur meilleure année en matière de construction résidentielle depuis le début de la crise immobilière.

Enfin, les cours des actions augmentent encore plus rapidement depuis le début de janvier que le mois dernier à Wall Street.