NOUVELLES
24/01/2013 11:38 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Jacques Léonard présidera le comité sur les contrats municipaux

Québec répond aux appels au secours de la Ville de Montréal en lui fournissant un président pour son comité-conseil sur l'octroi des contrats municipaux et en acquiesçant à sa demande de soumettre l'ensemble de ses contrats importants à l'Autorité des marchés financiers.

Le maire de Montréal a annoncé la composition du comité-conseil dont la présidence a été confiée à l'ancien ministre péquiste et président du Conseil du Trésor du Québec, Jacques Léonard. Ce dernier a notamment été ministre des Affaires municipales.

La vice-présidence du comité est confiée à un enquêteur retraité de la brigade des crimes économiques de la Sûreté du Québec (SQ), Rolland Fréchette. Le comité sera également formé des personnes suivantes :

  • le contrôleur général de la Ville de Montréal, Alain Bond
  • le directeur du Service des affaires juridiques, Philippe Gagné
  • le directeur principal du Service de concertation des arrondissements et des ressources matérielles, Serge Lamontagne
  • le directeur des stratégies et des transactions immobilières
  • le directeur de l'approvisionnement, Jacques Ulysse
  • le directeur à la direction de l'épuration des eaux usées, Jacques Fontaine
  • la directrice des infrastructures, Chantal Aylwin
  • l'inspecteur au SPVM, Mario Fournier

« Ils ont tous une expertise particulière et contribueront à l'élaboration de recommandations sur les mesures pour réviser les règles d'attribution des contrats, de revoir la gestion des contrats, pour assurer l'efficacité de contrôle interne et externe, et pour voir au respect des normes éthiques », a déclaré le maire de Montréal Michael Applebaum.

Le comité devra soumettre ses recommandations au maire de Montréal pour le mois d'avril prochain.

Le fonctionnement du comité ne nécessitera aucune somme additionnelle au budget de la Ville de Montréal. Le comité coûtera moins de 50 000 $ puisque tous les membres, à l'exception de MM. Léonard et Fréchette, sont des employés de la Ville de Montréal et cette somme sera prise à même le budget de fonctionnement du Contrôleur général. Le président et le vice-président devaient toucher 24 800 $ chacun pour leur participation au comité, mais M. Léonard a accepté de toucher seulement la moitié de cette rétribution.

Le ministre responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée, a indiqué que l'initiative montréalaise s'inscrit dans le cadre d'une volonté provinciale d'assainir le milieu des Affaires municipales. « L'une des priorités nationales absolues, comme l'a indiqué Mme Marois dans sa déclaration d'ouverture, est le retour à l'intégrité au Québec, dans la région métropolitaine, à la Ville de Montréal », a déclaré M. Lisée.

« Les contribuables québécois, ces dernières années, ont été floués par des crapules qui ont voulu profiter de la collusion, et, dans certains cas, de la complicité de fonctionnaires municipaux et probablement ailleurs, nous verrons où mènent toutes les enquêtes », a-t-il poursuivi.

Le comité-conseil sur les contrats municipaux s'ajoute aux autres mesures prises par Montréal, comme l'escouade ÉPIM, et Québec, comme le projet de loi 1, afin de lutter contre la collusion et la corruption.