NOUVELLES
24/01/2013 11:45 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Internationaux australiens: ce sera Azarenka contre Li en finale des dames

MELBOURNE, Australie - Victoria Azarenka a vécu un peu d'inquiétude avant de se défaire de Sloane Stephens aux Internationaux d'Australie, jeudi, tandis que Li Na a facilement eu raison de Maria Sharapova.

Ce sera donc une finale Azarenka-Li chez les dames, dimanche. Stephens a éliminé au tour précédent Serena Williams, une gagnante de 15 tournois du Grand chelem.

Azarenka, championne en titre et reine de la WTA, a prévalu 6-1 et 6-4 aux dépens de Stephens, après avoir pris un temps d'arrêt à cause de blessures aux côtes et au genou gauche. Elle venait de bousiller cinq balles de match; à son retour sur le terrain, elle a brisé l'Américaine pour concrétiser sa victoire.

Chez les hommes, le champion en titre Novak Djokovic est passé en finale en battant David Ferrer 6-2, 6-2 et 6-1, réglant le débat en 90 minutes.

«J'ai joué de façon parfaite», a résumé le Serbe, qui aura Roger Federer ou Andy Murray comme rival en match ultime, dimanche. Djokovic a aussi gagné le tournoi en 2011.

Li n'a jamais paru menacée au fil d'un gain de 6-2 et 6-2 contre Sharapova, deuxième joueuse au monde. Elle se retrouve en finale australienne pour la deuxième fois en trois ans.

Sharapova a été brisée dès le premier jeu, notamment à cause de deux doubles fautes de suite.

En 2011 à ce tournoi, Li est devenue la première Chinoise à atteindre une finale en Grand chelem, s'y inclinant toutefois devant Kim Clijsters. Quelques mois plus tard, elle a triomphé à Roland-Garros.

«Je ne sais pas pourquoi mais je semble toujours bien jouer ici, a dit Li, sixième tête de série. J'étais bien confiante dès mon arrivée sur le terrain.»

Sharapova, battue par Azarenka en match ultime à Melbourne, l'an dernier, a concédé que c'est Li qui a vite établi le tempo.

«Elle a été beaucoup plus agressive que moi, a dit Sharapova. J'étais toujours sur la défensive.»

Djokovic a bien accueilli une victoire plus rapide, ayant notamment eu besoin de cinq heures pour battre Stanislaw Wawrinka au quatrième tour. Mardi, il a concédé un set avant d'éliminer Tomas Berdych en quarts de finale.

Jeudi, il a converti ses sept chances de bris sur sept et n'a jamais été confronté à une balle de bris. Lors des quatre premiers jeux du dernier set, il n'a permis que quatre points à Ferrer, qu'il a battu cinq fois en autant d'occasions, en tournois majeurs.

«J'étais très à l'aise et très confiant, a dit Djokovic. Je voulais être agressif. C'est vraiment l'une des meilleures performances de ma carrière.»

Ferrer a commis une double faute pour donner une balle de match au Serbe, et ce dernier l'a emporté dès le point suivant, sur un revers trop long de l'Espagnol.