NOUVELLES
24/01/2013 01:33 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Attentats de Bombay: un Américain condamné à 35 ans de prison aux Etats-Unis

Un Américain, qui a plaidé coupable d'avoir aidé à l'organisation des attentats meurtriers de Bombay en 2008, avant de coopérer avec les autorités judiciaires, a été condamné jeudi par un juge de Chicago à 35 ans de prison.

"J'espère que le verdict que j'impose permettra de garder M. Headley sous les verrous pour le restant de sa vie", a déclaré le juge fédéral Harry Leinenweber, en énonçant la peine de 35 ans de prison pour cet homme âgé de 52 ans.

Il a ajouté que le condamné méritait la "peine de mort" mais qu'il avait choisi de se ranger à l'avis du gouvernement qui recommandait une peine de 30 à 35 ans de prison, qui lui semblait "un bon et juste équilibre entre les circonstances aggravantes et atténuantes qui lui sont applicables", selon un document du gouvernement.

David Coleman Headley avait plaidé coupable en 2010 de douze chefs d'accusation, notamment d'avoir effectué des repérages en vue des attentats à Bombay en 2008 pour le compte d'un groupe islamiste pakistanais, et d'avoir aidé à la préparation d'un attentat au Danemark, contre le journal Jyllands-Posten qui avait publié des caricatures du prophète Mahomet.

Les attentats de Bombay avaient fait 166 morts fin 2008 dans la métropole indienne au cours de 60 heures de siège. Le groupe islamiste pakistanais Lashkar-e-Taïba (LeT) est accusé par l'Inde d'en être l'auteur.

L'attentat contre le journal danois avait en revanche été déjoué en 2009, lorsque M. Headley avait été arrêté aux Etats-Unis alors qu'il cherchait à fuir le pays.

Headley, un Américain fils d'un ancien diplomate pakistanais, avait reconnu avoir effectué des repérages en vue des attentats à Bombay et au Danemark. Mais en 2010, il avait plaidé coupable et décidé de coopérer avec les autorités américaines, pour éviter la peine de mort.

Sa collaboration avait notamment permis l'arrestation de Tahawwur Rana, un homme d'affaires canadien d'origine pakistanaise, qui vient d'être condamné à 14 ans de prison pour soutien matériel au groupe islamiste LeT dans le cadre des attentats de Bombay.

"S'il n'y a aucun doute sur sa conduite criminelle déplorable, la décision (de Headley) de coopérer et la valeur unique et significative que cette collaboration a apporté aux efforts du gouvernement à combattre le terrorisme, justifie la recommandation du gouvernement", selon le mémo de l'accusation, dont l'AFP a eu une copie.

"Le verdict d'aujourd'hui est une étape importante dans nos efforts persistants pour établir les responsabilités dans les attentats terroristes de Bombay et rendre justice aux victimes", a déclaré Lisa Monaco, ministre adjointe à la Justice chargée de la Sécurité nationale. "Nos enquêtes sur les attentats de Bombay et le projet d'attentat au Danemark sont toujours en cours", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

mso-chv/rap