NOUVELLES
24/01/2013 09:43 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT

Algérie: d'ex rebelles libyens démentent avoir armé les ravisseurs

D'anciens rebelles libyens ont démenti jeudi avoir vendu à un groupe armé les armes utilisées lors de la prise d'otages sur un site gazier du Sahara algérien, comme l'a affirmé un quotidien algérien.

Dans un communiqué publié sur internet, les Conseils local et militaire de Zenten (170 km au sud-ouest de Tripoli), "démentent les informations publiées par le journal algérien Echorouk accusant les révolutionnaires de Zenten d'avoir vendu des armes utilisées par des hors-la-loi dans l'opération terroriste à In Amenas".

Ils ont souligné que la "sécurité de l'Algérie soeur est inséparable de la sécurité de la Libye", et condamné "l'attaque terroriste qui a visé les intérêts et la sécurité du peuple algérien".

Ces rebelles de Zenten, qui ont combattu le régime de Mouammar Kadhafi en 2011, étaient parmi les premiers groupes rebelles à entrer à Tripoli en août 2011, et s'étaient emparés d'un important arsenal abandonné par les forces kadhafistes.

Le quotidien Echorouk avait indiqué mercredi que, d'après les premières auditions "des trois terroristes capturés par les services de sécurité (...), les rebelles de Zenten étaient derrière la vente des armes utilisées lors de l'attaque contre le site gazier".

Selon le journal, le chef du commando islamiste auteur de l'enlèvement, l'Algérien Mohamed Lamine Bencheneb, avait négocié auprès des rebelles libyens l'achat des armes.

Une source très proche des groupes extrémistes en Libye avait indiqué mardi que le commando avait bénéficié d'une "aide logistique" d'islamistes en Libye, sans en préciser la nature.

Un groupe armé islamiste a attaqué le 16 janvier le site gazier d'In Amenas, prenant en otages des centaines d'employés, un rapt qui a pris fin samedi dernier avec un assaut final des forces spéciales algériennes.

Au moins 37 otages étrangers et un otage algérien ont été tués, de même que 29 assaillants abattus lors de ces quatre jours, selon un bilan provisoire officiel.

ila/vl