DIVERTISSEMENT
23/01/2013 10:45 EST | Actualisé 25/03/2013 05:12 EDT

Anik Jean se met en scène en «schizophrène» (VIDÉO)

bum

Après sa campagne de relations publiques controversée du début janvier, la chanteuse Anik Jean vient de mettre en ligne sur YouTube une vidéo où elle incarne divers personnages pour promouvoir son spectacle dans le cadre du festival Montréal en lumière.

Le concept est un clin d'oeil au titre de son nouvel album intitulé «Schizophrène», qui paraîtra le 26 février.

Dans la nouvelle vidéo mise en ligne le 21 janvier, Anik Jean fait un clin d'oeil à son coup de marketing controversé. À la fin du court clip, la chanteuse tient une pancarte sur laquelle est écrit en lettres découpées dans un journal: «J'ai hâte».

Anik Jean a créé une petite commotion dans la communauté journalistique au début du mois de janvier quand elle a révélé qu'elle était l'auteure de lettres à caractère menaçant envoyées en novembre et décembre aux critiques musicaux de la province. Celles-ci étaient composées à l'aide de lettres découpées dans les journaux et magazines. On pouvait notamment y lire les messages «Minable», titre de son premier single, et «Je n'arrêterai pas».

Au total, 150 lettres ont été envoyées à des journalistes du Québec.

Il va sans dire que plusieurs journalistes n'ont pas apprécié. Certains ont même affirmé qu'ils ne couvriraient plus les activités de la chanteuse à la suite de cette campagne publicitaire maladroite.

Anik Jean s'est ensuite excusée dans le cadre d'une entrevue accordée au Journal de Montréal. «Je suis vraiment désolée, jamais je n’ai voulu faire de mal ou de peine à qui que ce soit. Faut croire que ma démarche était un jeu dangereux», a-t-elle au quotidien.

La chanteuse affirmait également que son concept visait à illustrer ce que ressentent les victimes d'intimidation.