NOUVELLES
23/01/2013 05:12 EST | Actualisé 25/03/2013 05:12 EDT

Mondial-2013 messieurs - La France éliminée en quart de finale

La France, double tenante du titre, a été éliminée par la Croatie (30-23) en quart de finale du Mondial-2013 messieurs de handball, mercredi à Saragosse.

Cette défaite marque la fin d'une époque pour les "Experts", qui avaient remporté cinq des six dernières grandes compétitions internationales: JO-2008 et 2012, Mondiaux-2009 et 2011, et Euro-2010.

Leur seul échec était intervenu à l'Euro-2012 (11e).

C'est seulement la deuxième fois sur les onze dernières éditions du Mondial que la France, également double championne olympique (2008, 2012), n'atteint pas les demi-finales. Son unique autre échec jusque-là avait eu lieu en 1999 (6e).

La Croatie a mis un terme à une série de quatre défaites contre la France dans les rendez-vous majeurs ces dernières années: en demi-finale des JO-2008, en finale du Mondial-2009, en finale de l'Euro-2010 et en demi-finale des JO-2012.

La fougueuse jeunesse croate a enfin eu raison de l'expérience des Bleus. C'est la première victoire de la Croatie sur la France dans un match décisif d'une grande compétition internationale depuis les demi-finales de l'Euro-2008.

Fatigués de se laisser marcher sur les pieds depuis trop longtemps par les Bleus, les Croates ont immédiatement tenté de durcir le match. Après tout juste 40 secondes, Drago Vukovic écopait d'un carton rouge pour une cravate sur Xavier Barachet.

Comme surpris par cette agressivité, les Français tardaient à vraiment entrer dans la partie. Un peu anesthésiés, ils venaient régulièrement s'échouer sur les bras tendus de Mirko Alilovic. De l'autre côté, Domagoj Duvnjak faisait admirer son talent et la Croatie s'échappait (8-4, 16).

Mais à l'image de Thierry Omeyer, les Bleus sortaient lentement de leur assoupissement. Ils durcissaient leur défense et trouvaient des solutions en attaque, au pivot, avec Cédric Sorhaindo. Même si Luc Abalo était en échec sur son aile droite, la France revenait (13-12, 30).

Les Bleus étaient à nouveau secoués en début de deuxième période. Mais ils serraient les dents (22-20, 49), inspirés par la belle entrée du jeune Valentin Porte sur l'aile droite.

Mais sentant l'odeur du sang, pendant que les Bleus s'agaçaient des décisions arbitrales, les Croates ne relâchaient pas l'étreinte. Et la France perdait finalement le fil dans les dernières minutes.

cyb/mam