NOUVELLES
23/01/2013 04:52 EST | Actualisé 25/03/2013 05:12 EDT

Le TSX recule avec des résultats mitigés et un vote du Congrès américain

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mercredi, les investisseurs ayant dû composer avec une nouvelle série de résultats trimestriels mitigés pendant que le Congrès américain tenait un vote sur une hausse du plafond de la dette.

L'indice composé S&P/TSX a reculé de 30,59 points pour terminer la séance à 12 794,05 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a pris 0,46 point à 1241,53 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,64 cent US à 100,1 cents US après que la Banque du Canada eut indiqué que la croissance économique avait été plus faible que prévu et laissé entendre que les taux d'intérêt ne grimperaient pas avant l'an prochain. Son taux directeur est resté inchangé à un pour cent, comme prévu.

Les principaux indices boursiers américains ont grimpé grâce aux solides résultats dévoilés mardi en fin de journée par Google et IBM.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 66,96 points pour atteindre 13 779,17 points, un nouveau sommet de cinq ans. L'indice composé du Nasdaq a pris 10,49 points à 3153,67 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 2,22 points à 1494,78 points, clôturant lui aussi à son plus fort niveau en cinq ans.

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté par une grande majorité un projet de loi permettant au gouvernement d'emprunter assez d'argent pour éviter une défaillance pendant au moins quatre mois.

Les républicains ont abandonné pour l'instant l'idée de demander que toute hausse du plafond soit accompagnée d'une réduction équivalente des dépenses, une condition qui jetait une certaine incertitude sur les marchés.

La mesure sera soumise à un vote du Sénat dans les prochains jours.

En plus d'IBM et Google, le géant de la restauration rapide McDonald's a dévoilé mercredi un bénéfice supérieur aux attentes et son action a grimpé.

Les résultats ont ajouté une couche d'optimisme sur la saison des résultats en cours.

«Jusqu'à présent, tout à l'air d'aller très bien», a observé Luciano Orengo, gestionnaire de portefeuille chez Gestion d'actifs Manuvie.

«Une centaine d'entreprises sur les 498 au sein de l'indice S&P 500 ont dévoilé leur résultats — environ 20 pour cent — et 77 pour cent d'entre elles ont fait état de surprises positives, contre 22 pour cent de négatives, ce qui est meilleur que la moyenne historique.»

À la Bourse de Toronto, le secteur aurifère a affiché la plus importante baisse, soit environ deux pour cent. Le cours du lingot d'or a reculé de 6,50 $ US à 1686,70 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Goldcorp (TSX:G) a effacé 81 cents à 37,22 $ tandis que celle d'Iamgold (TSX:IMG) a lâché 14,55 pour cent à 9,22 $.

Le secteur des technologies a aussi contribué à la faiblesse du marché avec un recul de 0,5 pour cent. L'action de Research In Motion (TSX:RIM) a rendu une partie de ses récents gains, soit 44 cents, pour clôturer à 17,30 $.

Le secteur des métaux de base a chuté de 0,39 pour cent, le cours du cuivre ayant lui-même perdu 2 cents US à 3,68 $ US la livre à New York. Le titre de First Quantum Minerals (TSX:FM) a repoussé 37 cents à 20,55 $.

Le cours du pétrole brut a retraité de 1,45 $ US à 95,23 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois est néanmoins resté stable, l'action de la Pétrolière Impériale (TSX:IMO) ayant grimpé de 17 cents à 44,18 $.

Le secteur des télécommunications a été une source de gains, notamment avec l'action de BCE (TSX:BCE), qui a pris 35 cents à 43,92 $.