NOUVELLES
23/01/2013 12:56 EST | Actualisé 25/03/2013 05:12 EDT

Le numéro de l'UCI, Pat McQuaid, est remplacé sur un comité du CIO

LONDRES - Le numéro un de l'UCI Pat McQuaid a été remplacé sur un comité important du CIO, mercredi, car il doit se consacrer aux suites du scandale de dopage impliquant Lance Armstrong.

McQuaid a été écarté du comité qui évalue les candidatures pour les Jeux de 2020.

L'Irlandais faisait partie du comité de 10 personnes depuis septembre. Il est remplacé par le Suisse Patrick Baumann, secrétaire général de la FIBA (basketball).

«Il n'avait plus le temps de s'y consacrer et nous devions trouver quelqu'un d'autre, tout simplement, a dit le v-.p. du CIO Craig Reedie, qui est en charge du comité pour 2020. Il n'y a rien de délicat ou de controversé dans cette décision.»

Madrid, Tokyo et Istanbul sont les villes en lice pour l'Olympiade estivale de 2020.

Le comité visitera chaque ville durant quatre jours en mars, pour préparer un rapport détaillé en vue d'une rencontre en juillet à Lausanne, en Suisse. Le CIO annoncera la ville hôtesse le 7 septembre, à Buenos Aires.

En décembre, McQuaid a perdu son poste au comité exécutif de l'Agence mondiale antidopage. Lui et son prédécesseur à la présidence de l'UCI, Hein Verbruggen, sont sous les réflecteurs à la suite d'un rapport de l'USADA, qui parle en détail du recours systématique au dopage par Armstrong et ses coéquipiers. Le Texan a perdu ses sept titres en Grande boucle, en plus d'être suspendu à vie du cyclisme.

Armstrong aurait versé 125 000 $ à l'UCI pour faire disparaître un test positif subi lors du Tour de Suisse en 2001. Armstrong a reconnu son utilisation du dopage et un don à l'UCI, mais il a nié avoir échoué un test en 2001 et avoir tenté de cacher quoi que ce soit.

McQuaid et Verbruggen font valoir que l'entretien d'Armstrong avec Oprah Winfrey les a blanchis de toute collusion avec Armstrong. Le d.g. de l'AMA, David Howman, croit toutefois que le don d'Armstrong à l'UCI était inapproprié, et que l'affaire doit être clarifiée.

L'UCI a établi une commission d'enquête indépendante sur le scandale impliquant Armstrong et les liens entre l'UCI et le cycliste déchu. McQuaid et Verbruggen doivent être rencontrés à cet effet en avril, à Londres.