NOUVELLES
23/01/2013 06:57 EST | Actualisé 25/03/2013 05:12 EDT

La batterie du 787 qui a surchauffé n'a pas été surchargée

TOKYO - La batterie au lithium-ion qui a surchauffé à bord d'un Boeing 787 du transporteur All Nippon Airways plus tôt ce mois-ci a subi une chute soudaine de tension mais n'a pas été surchargée comme on le croyait précédemment, ont indiqué mercredi des enquêteurs japonais.

Le président de la Commission japonaise de sécurité dans les transports, Norihiro Goto, a expliqué aux journalistes que l'enregistreur de données de vol de l'avion révèle que la batterie principale — qui alimente plusieurs des systèmes électriques de l'appareil — n'a pas excédé sa tension maximale.

M. Goto précise que la tension maximale enregistrée pour la batterie a été de 31 volts, alors que la limite est de 32 volts. Les données démontrent aussi, toutefois, une chute soudaine et inexpliquée de la tension de la batterie.

Les avions n'utilisent habituellement pas des batteries au lithium-ion comme celle qui a été choisie pour le 787 Dreamliner, et les enquêteurs tentent de comprendre ce qui s'est passé. M. Goto a expliqué que le manque de familiarité des enquêteurs avec ce type de batterie complique leur travail.

Des enquêteurs américains avaient eux aussi révélé n'avoir décelé aucun signe de surcharge de la batterie qui a pris feu à bord d'un 787 de Japan Airlines qui se trouvait au sol à l'aéroport Logan, à Boston, plus tôt ce mois-ci.

Les 50 appareils 787 actuellement en service demeurent cloués au sol.

PLUS:pc