NOUVELLES
23/01/2013 12:05 EST | Actualisé 25/03/2013 05:12 EDT

Irak: déprimé, Tarek Aziz veut l'aide du Pape pour une exécution rapide (avocat)

L'ancien-Premier ministre irakien Tarek Aziz, incarcéré depuis près de 10 ans et condamné à mort, est déprimé et envisage d'écrire au Pape pour demander à être rapidement exécuté, a indiqué mercredi son avocat.

Badie Aref a affirmé que son client était bien traité en prison, mais qu'il souffrait de problèmes de santé et souhaitait tout simplement mettre fin à sa "souffrance".

"Il est dans la dépression totale", a dit l'avocat à l'AFP par téléphone, après avoir rencontré M. Aziz dans la journée.

Il a ajouté que son client lui avait dit : "Je vais écrire au Pape. Même si je ne l'ai jamais rencontré, je vais faire appel à lui afin que soit mis fin à ma souffrance, car je préfère être exécuté plutôt que de continuer dans ces conditions".

Agé de 76 ans, M. Aziz est emprisonné à Bagdad depuis sa reddition fin avril 2003, un mois après l'invasion américaine de l'Irak.

Unique chrétien parmi les proches de Saddam Hussein, il a été condamné à la peine de mort en octobre 2010, après avoir été déclaré coupable de "meurtre délibéré et de crimes contre l'humanité".

De nombreuses capitales étrangères et le Vatican ont appelé Bagdad à la clémence concernant M. Aziz.

Sa famille avait à plusieurs reprises appelé à sa libération pour des raisons de santé. Tarek Aziz souffre de diabète, d'une forte hypertension, d'ulcères à l'estomac, de problèmes de coeur et de la prostate.

ak/psr/feb/cnp