NOUVELLES
23/01/2013 11:45 EST | Actualisé 25/03/2013 05:12 EDT

Démission du chef de la commission de discipline de la Fédération tchèque

Le chef de la commission de discipline de la Fédération tchèque de football (FACR), Jiri Golda, a annoncé mercredi sa démission pour protester contre la décision de la FACR d'arrêter une enquête sur des soupçons de corruption entourant un match du Championnat.

"Les affaires de corruption ne devraient pas être balayées sous le tapis", a déclaré M. Golda à la presse.

"J'étais prêt à aller jusqu'au bout de l'enquête, mais ces messieurs ont eu peur de ce qui pourrait surgir à la surface", a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée, le comité exécutif de la FACR a décidé que toutes les affaires de corruption feraient désormais l'objet d'enquêtes policières uniquement.

Toute sanction éventuelle infligée par la commission de discipline devra ainsi impérativement s'appuyer sur les résultats d'une enquête menée par la police.

L'enquête de la commission de discipline "sur une possible corruption lors du match entre FK Jablonec et Viktoria Pilsen (0-2, disputé la saison dernière, ndlr) est ainsi arrêtée", selon un communiqué de la FACR.

L'enquête en question a été lancée à la suite du témoignage de l'arbitre Tomas Adamek, affirmant avoir reçu une offre d'influencer contre un pot-de-vin ce match en faveur du Viktoria Pilsen.

Le quotidien Sport qualifie cette décision de la FACR de "chemin vers l'enfer", estimant que la police tchèque "ne dispose ni du temps ni de la force" pour enquêter de manière efficace sur les cas de corruption dans le football.

jma/mrm/pid