NOUVELLES
22/01/2013 08:11 EST | Actualisé 24/03/2013 05:12 EDT

USA/prêtres pédophiles: des documents compromettants indignent les victimes

Les victimes d'actes pédophiles commis par des prêtres catholiques ont exprimé de vives protestations mardi après la parution dans la presse de documents suggérant que des responsables du clergé ont cherché à camoufler ces crimes en Californie dans les années 1980.

Les services du procureur de Los Angeles ont indiqué qu'ils souhaitaient examiner attentivement les documents et dossiers en question, dont des extraits ont été publiés lundi par le Los Angeles Times.

Certains d'entre eux comprennent des échanges entre l'archevêque de Los Angeles, Roger Mahony, et un haut conseiller réfléchissant au moyen d'empêcher des prêtres pédophiles de tomber aux mains de la police.

Les documents comportent aussi des notes confidentielles échangées entre Mahony et Monseigneur Thomas J. Curry, son principal assistant, évoquant la façon d'éviter que les autorités n'ouvrent une enquête sur trois prêtres qui avaient avoué à l'Eglise avoir agressé sexuellement de jeunes garçons.

Mgr Curry y suggère en particulier que les prêtres en question arrêtent de suivre leur thérapie psychiatrique pour ne pas attirer l'attention de la police, ou soient envoyés hors de Californie pour éviter toute enquête, rapporte le Los Angeles Times.

Réagissant à ces publications, Joelle Casteix, de Réseau des survivants des personnes abusées par des prêtres, Snap, a déclaré: "Nous avons été choqués et dégoûtés par ces documents". Roger Manhony a "personnellement géré la carrière de prêtres prédateurs", a-t-elle encore lancé à l'extérieur de la cathédrale Our Lady of the Angels, au coeur de Los Angeles.

"Lui et d'autres personnages de haut rang de l'Eglise, y compris le désormais évêque Curry, ont eu à coeur de travailler pour s'assurer que des hommes ayant fait du mal à des enfants, ayant abusé d'enfants et détruit des communautés entières ne puissent jamais se retrouver derrière les barreaux", a-t-elle ajouté.

Une porte-parole du bureau du procureur de Los Angeles a annoncé que l'accusation allait "examiner et évaluer tous ces documents dès qu'ils nous auront été remis", a souligné le LA Times.

mt/sam/mdm