NOUVELLES
22/01/2013 10:01 EST | Actualisé 24/03/2013 05:12 EDT

Syrie: 23 pro-régime tués, des dizaines blessés en 3 jours de combats à Homs (ONG)

Au moins 23 miliciens et soldats du régime de Bachar al-Assad ont été tués en trois jours de combats à Homs, dans le centre de la Syrie, où des dizaines d'autres combattants loyalistes ont été blessés, a rapporté mardi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Nous avons des informations de l'hôpital militaire de Homs selon lesquelles jusqu'à 130 soldats et combattants pro-régime ont été tués ou blessés ces trois derniers jours", a affirmé l'OSDH.

Son directeur, Rami Abdel Rahmane, a précisé à l'AFP avoir identifié au moins 23 morts. "Mais ce nombre pourrait augmenter", a ajouté le chef de cette ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins à travers la Syrie.

Ces soldats et miliciens ont été tués dans de violents combats dans l'ouest de Homs, poumon industriel de la Syrie avant la révolte et baptisée "capitale de la révolution" par les rebelles, notamment dans les quartiers de Soultaniyé et Jobar.

"L'ouest de Homs est stratégique car il borde l'autoroute reliant Damas à la côte. Il est la clé de l'accès à la capitale et du commerce et des armes entrant en Syrie par la Méditerranée", a expliqué M. Abdel Rahmane.

Pour les militants sur le terrain, Homs et sa province sont revenus au centre des affrontements. "Le régime n'a jamais frappé aucune région syrienne avec autant de violence que dans la ville de Homs", a ainsi affirmé Omar Chakir joint par l'AFP par téléphone.

La révolte populaire lancée en mars 2011 en Syrie s'est militarisée face à la répression du régime transformant le conflit en guerre civile. Au total, selon l'ONU, plus de 60.000 personnes y ont été tuées.

ser/sbh/feb