NOUVELLES
22/01/2013 04:48 EST | Actualisé 24/03/2013 05:12 EDT

Ottawa demande des précisions à Alger sur les preneurs d'otages

Le Canada a demandé mardi aux autorités algériennes de lui transmettre les renseignements qui leur avaient permis d'affirmer que deux Canadiens faisaient partie du commando ayant attaqué le site gazier d'In Amenas, a indiqué un représentant du gouvernement.

L'ambassadeur algérien en poste à Ottawa a été convoqué par le gouvernement canadien "afin de faire le point directement sur la situation", a précisé le même responsable qui a requis l'anonymat.

"Que ce soit à Ottawa ou à Alger, les diplomates canadiens demandent l'accès aux renseignements utilisés par les Algériens pour déterminer que des ravisseurs étaient +Canadiens+", a en outre déclaré ce fonctionnaire.

Selon le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, "onze Tunisiens, trois Algériens, un Mauritanien, deux Nigériens, deux Canadiens, des Egyptiens et des Maliens" composaient le groupe de 32 hommes, dont 29 ont été tués et trois arrêtés. Les survivants ont été identifiés comme deux Algériens et un Tunisien.

Ottawa a jusqu'à présent refusé de commenter cette affaire, expliquant manquer d'informations. Des capitales occidentales ont de leur côté déploré l'opacité entourant l'opération algérienne.

Trente sept étrangers et un Algérien ont perdu la vie lors de l'attaque et de la prise d'otages menées sur le site gazier d'In Amenas, dans le sud-est de l'Algérie, et cinq étrangers sont toujours portés disparus.

sab/via/sam