Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Manifestation à Miramichi contre la réforme de l'assurance-emploi

Plus de 200 opposants à la réforme de l'assurance-emploi manifestent à Miramichi, au Nouveau-Brunswick, mardi après-midi.

Les manifestants se sont rassemblés au bureau de Service Canada à 13 h. Ils défilent jusqu'au bureau de la députée conservatrice Tilley O'neill-Gordon.

La manifestation devait réunir des groupes communautaires, des travailleurs, des syndicalistes, des politiciens et d'autres citoyens.

L'activité est appuyée par la Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick, l'Alliance de la fonction publique du Canada et la communauté autochtone d'Elsipogtog.

La réforme est entrée en vigueur au début de janvier. Elle oblige notamment les prestataires à accepter un poste moins bien rémunéré, jusqu'à une heure en voiture de chez eux, sans quoi ils risquent de ne plus avoir droit à leurs prestations.

Le gouvernement conservateur présente cette réforme comme un moyen d'aider les chômeurs à trouver du travail et d'appuyer la croissance économique.

Incompréhension dans le centre du pays, selon un économiste

Des députés conservateurs à Ottawa défendent la réforme. Selon le député Chris Alexander, de la région de Toronto, le régime d'assurance-emploi sous son ancienne forme servait à subvenir aux besoins annuels des travailleurs saisonniers.

L'économiste Pierre-Marcel Desjardins, au Nouveau-Brunswick, estime que de tels propos reflètent un manque de connaissance des régions rurales et de l'Atlantique, où le travail saisonnier est une réalité.

Un candidat libéral dénonce la réforme

Marc Garneau, candidat à la direction du Parti libéral du Canada, est de passage au Nouveau-Brunswick mardi. Il a déclaré que la réforme de l'assurance-emploi nuit à la province. Il a promis, s'il dirige un jour le gouvernement, de tenir compte de la réalité dans chaque région du pays.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.