NOUVELLES
22/01/2013 05:13 EST | Actualisé 24/03/2013 05:12 EDT

L'étudiant de Dawson qui a été expulsé se fait offrir un emploi

MONTRÉAL - Un étudiant du collège Dawson expulsé de l'établissement après s'être introduit dans son système informatique réfléchit à une offre d'emploi présentée par l'entreprise qui a conçu le programme.

Ahmed Al-Khabaz soutient que le président de la firme Skytech Communications, concepteur du système Omnivox, lui a offert un poste.

Le collège Dawson a tenu une conférence de presse, mardi, afin de défendre sa décision d'expulser l'étudiant en sciences informatiques, soutenant qu'il avait contrevenu au code de conduite.

Le directeur général de l'établissement montréalais, Richard Filion, plaide qu'Ahmed Al-Khabaz a été renvoyé car il a tenté à plusieurs reprises de s'introduire dans des systèmes d'information n'ayant aucun lien avec les renseignements personnels des étudiants.

Ahmed Al-Khabaz affirme qu'il a détecté une faille dans le système d'information Omnivox, qu'il a ensuite signalé cette brèche, et qu'il a finalement été expulsé après avoir tenté de vérifier si les problèmes avaient été corrigés.

Il a réitéré ces propos en marge de la conférence de presse du collège Dawson, à laquelle il a assisté.

«Nous jugeons que cet événement ne devrait pas faire en sorte que cet étudiant doué, qui a également contribué à trouver une faille de sécurité, soit privé de faire ce qu'il aime le plus», a pour sa part indiqué sur son site Internet la société Skytech Communications, dans un message daté du 21 janvier.

L'entreprise a ajouté qu'elle proposerait «à cet étudiant de travailler pour nous sur des mandats en sécurité informatique, afin qu'il puisse œuvrer dans le domaine qu'il aime».