Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

In the mood of MATT WOODHOUSE, mannequin Elite :

A peine la fashion week masculine de Paris terminée, Relaxnews a décidé de laisser la parole aux mannequins. Découvrez la frénésie des podiums à travers les yeux de Matt Woodhouse, qui a signé chez Elite Model Management à Londres, sa ville natale. Il vient de défiler à Paris pour les collections automne/hiver 2013, ainsi qu'à Milan pour Brioni et Calvin Klein. Il était également l'une des stars de la campagne printemps/été 2012 de DSQUARED².

Relaxnews : Quelle capitale de la mode préférez-vous : New York, Milan, Londres ou Paris ? Pourquoi ?

Matt Woodhouse : Mon endroit préféré reste New York, en raison de toutes les soirées organisées en marge de la fashion week !

R. : Quelles sont vos trois astuces pour rester en forme pendant la fashion week ?

M.W. : 1- Si vous êtes à Milan, évitez de manger des pizzas tous les jours ! (Mais je dois dire qu'il y a surtout de la pizza et des panini !) 2- Courir le matin 3- Faire des pompes dès que cela est possible !

R. : Qu'aimez-vous lire en coulisse des défilés/des castings ?

M.W. : Je ne lis pas beaucoup. Il est tellement simple de jouer à des jeux sur l'iPhone... J'aime jouer à Angry Birds et à Tiger Woods golf.

R. : En backstage, quel est le plus grand désastre que vous ayez observé ?

M.W. : C'était au défilé Calvin Klein. Quelqu'un avait besoin d'une chemise de toute urgence pour entrer sur le podium. Le styliste Panos en a créée une en 30 secondes en découpant un bout de tissu et en y ajoutant un faux col ! C'était très beau, personne n'a remarqué qu'il ne s'agissait pas d'une vraie chemise.

R. : Quel est le plat qui vous réconforte le mieux après l’intensité d’une fashion week ?

M.W. : J'aime rentrer chezmoi et déguster un bon repas préparé par ma mère !

R. : Quels sont les trois changements que l'on pourrait opérer dans le domaine de la mode pour faciliter la vie des mannequins ?

M.W. : Les choses seraient vraiment plus simples si l'on nous disait tout de suite si l'on a plu ou non lors des castings ! On peut nous faire attendre jusqu'à trois heures pour simplement nous dire "merci, au revoir" ! Nous ne savons jamais ce que l'on pense de nous.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.