NOUVELLES
22/01/2013 02:26 EST | Actualisé 24/03/2013 05:12 EDT

Crise des otages: la Maison Blanche se garde de critiquer Alger

La Maison Blanche s'est gardée mardi de critiquer les autorités algériennes après le dénouement sanglant de la prise d'otage dans un complexe gazier du sud-est du pays, affirmant que seuls les "terroristes" en étaient responsables

Trente-sept étrangers et un Algérien ont été tués pendant cette prise d'otage menée par des extrémistes islamistes, qui a duré quatre jours avant un assaut des forces spéciales algériennes samedi. Trois Américains figurent parmi les morts.

"Les terroristes qui ont mené (cette opération) sont les seuls responsables de cette tragédie, et les Etats-Unis condamnent leurs actions dans les termes les plus forts", a déclaré le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney.

"Nous restons en contact étroit avec le gouvernement algérien pour mieux comprendre ce qui s'est passé, pour pouvoir oeuvrer ensemble à éviter de telles tragédies à l'avenir", a-t-il dit lors de son point de presse quotidien.

"Les Algériens ont dit que ces assaillants avaient l'intention de tuer tous les otages et de faire exploser le complexe. Cela aurait été un résultat encore plus tragique", a fait valoir M. Carney.

tq/mdm