NOUVELLES
22/01/2013 01:36 EST | Actualisé 24/03/2013 05:12 EDT

Changement climatique: la Maison Blanche défend son bilan, promet d'agir

La Maison Blanche a défendu mardi son bilan en matière de lutte contre le changement climatique et a assuré que ce dossier restait une priorité, au lendemain de la réapparition remarquée de ce sujet dans le second discours d'investiture du président Barack Obama.

"Le président a dit clairement depuis qu'il a pris ses fonctions (en janvier 2009) que s'attaquer au changment climatique et améliorer la sécurité énergétique constituerait l'une de ses grandes priorités, et il s'agira d'une de ses grandes priorités pendant son second mandat", a affirmé le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney.

Lundi, face à un million de personnes rassemblées au coeur de Washington pour le voir prêter serment, M. Obama a déclaré que "nous réagirons face à la menace du changement climatique, en gardant à l'esprit que ne pas le faire constituerait une trahison pour nos enfants et les générations futures".

Le changement climatique faisait ainsi son grand retour dans les discours présidentiels, après une campagne électorale de 2012 lors de laquelle le sujet n'avait été qu'effleuré.

Peu après son arrivée au pouvoir en 2009, M. Obama avait proposé un ambitieux projet de loi visant à réduire sensiblement les émissions de CO2 des Etats-Unis, mais il s'était heurté à l'hostilité d'une large partie du Congrès où ses alliés démocrates détenaient pourtant à l'époque la majorité absolue.

M. Carney s'est élevé contre l'idée que le bilan de M. Obama en la matière soit maigre.

"Il a entrepris des mesures historiques face au chamgement climatique (...) en établissant des normes (de consommation) sans précédent pour les voitures et les camions qui réduiront énormément les émissions tout en faisant économiser des milliards de dollars aux consommateurs", a-t-il assuré.

Cela "a fait davantage pour réduire les émissions de gaz carboniques que toute autre mesure, à notre avis", a ajouté M. Carney.

Lors de son second mandat, M. Obama a l'intention de continuer à agir dans ce dossier, parce que "ce n'est pas seulement une question de climat et d'environnement, mais aussi de sécurité nationale", a encore dit le porte-parole, en évoquant l'objectif d'une indépendance énergétique des Etats-Unis.

tq/rap