NOUVELLES
22/01/2013 03:18 EST | Actualisé 23/03/2013 05:12 EDT

2012 a fait 197 millions de chômeurs et 2013 sera pire, prévoit l'OIT

Le monde comptera 202 millions de sans-emploi en 2013, selon l'Organisation mondiale du travail (OIT). L'organisation, basée à Genève, a rendu public un rapport sur les tendances mondiales de l'emploi, mardi. Et les prévisions contenues dans ce rapport n'augurent rien de bon pour les travailleurs, tant ceux des économies avancées que ceux des économies en développement.

En 2009, le nombre de chômeurs s'établissait à 199 millions et cela avait constitué un record. En 2012, le chômage est reparti à la hausse, frappant 197 millions de personnes.
« De plus, environ 39 millions de personnes ont quitté le marché du travail parce que les objectifs d'emploi s'avéraient inaccessibles », écrivent les experts de l'OIT dans leur rapport.

Parmi les gens qui ont perdu leur travail en 2012, le quart d'entre eux vivaient dans les pays postindustrialisés. Les trois quarts de ces nouveaux chômeurs vivaient dans des pays en développement, « avec des effets visibles en Asie de l'Est, Asie du Sud et Afrique subsaharienne », dit l'OIT.

Depuis 2007, la situation n'a cessé de se détériorer. Et cette « crise du travail » accroît non seulement le nombre de chômeurs, elle contribue à la dégradation des emplois qui restent.


« Les tendances vont dans la mauvaise direction », affirme Guy Ryder, directeur général de l'OIT.

Plus inquiétant encore est le fait qu'un nombre croissant de jeunes travailleurs connaissent des périodes de chômage prolongées, et ce, dès leur arrivée sur le marché du travail, du jamais vu selon les observations de l'OIT.