NOUVELLES
21/01/2013 06:04 EST | Actualisé 23/03/2013 05:12 EDT

Une femme du Nevada produit des centaines d'oeuvres avec des gâteaux Hostess

RENO, États-Unis - Bien avant que les plans de Hostess de cesser ses activités ne fassent courir les adeptes des gâteaux éponges, Nancy Peppin a découvert un usage particulier pour ces douceurs.

Elle a mis en scène ces gâteaux «twinkie» dans des centaines de pièces artistiques en raison d'une obsession pour ce qu'elle qualifie de «symbole alimentaire ultime aux États-Unis».

L'artiste de Reno, qui a vendu et exposé certaines de ses oeuvres, a dit avoir d'abord été influencée à user de ces douceurs en 1975 par Andy Warhol, roi de la pop art.

Peu après que Hostess Brands eut annoncé ses plans pour mettre fin à ses activités l'an dernier, Nancy Peppin était parmi ceux qui se sont précipités dans les magasins pour remplir leur panier des gâteaux éponges.

Un tableau intitulé «The Last Snack» s'inspire de la toile «La Cène» de Leonard de Vinci sur le dernier souper de Jésus avec ses apôtres.