NOUVELLES
21/01/2013 02:31 EST | Actualisé 23/03/2013 05:12 EDT

Radcliffe content de profiter de la frénésie «Potter» pour ses projets futurs

PARK CITY, États-Unis - Daniel Radcliffe n'est pas indisposé par le fait que des jeunes filles le suivent à la trace au Festival de Sundance dans le souhait de voir la vedette de «Harry Potter».

En fait, l'acteur se réjouit si la célébrité émanant du personnage de jeune sorcier lui permet de faire valoir ce qu'il veut accomplir à l'avenir, comme ce rôle du jeune poète gai Allen Ginsberg dans le film «Kill Your Darlings» en première à Sundance, dans l'Utah.

Daniel Radcliffe se dénude pour une scène sexuelle explicite avec un autre homme dans ce long métrage.

Tout comme pour ses débuts à Broadway dans «Equus», qui comportait aussi une scène de nudité, l'acteur a estimé lundi que la popularité de «Harry Potter» peut attirer des gens qui n'auraient pas eu l'idée d'aller voir un film comme «Kill Your Darlings».

«Kill Your Darlings», du réalisateur John Krokidas, relate un chapitre méconnu de la vie de Allen Ginsberg, qui a rencontré Jack Kerouac (Jack Huston) et William S. Burroughs (Ben Foster) à l'Université de Columbia au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Dane DeHaan incarne un admirateur des premiers temps de Allen Gingsberg, Lucien Carr, dont la relation avec un homme plus âgé et obssessif (Michael C. Hall) mêle la future icône de la beat-generation dans une affaire de meurtre.

«Si des gens viennent voir un film sur des poètes de la beat-generation parce qu'ils m'ont vu dans "Harry Potter", c'est fantastique, a exprimé Daniel Radcliffe en entrevue, aux côtés de Dane DeHaan. J'ai l'impression d'avoir une occasion de capitaliser sur "Potter" en tenant des rôles qui n'auraient pas autrement eu d'attention. Si je peux aider à attirer l'attention sur un film, c'est assurément une bonne chose.»

«Kill Your Darlings» a été présenté en première, vendredi après-midi, dans un théâtre adjacent à une école. Un groupe d'adolescentes se pressait à l'arrière de la salle, tentant de déterminer où Daniel Radcliffe et ses covedettes passeraient.