NOUVELLES
21/01/2013 04:39 EST | Actualisé 23/03/2013 05:12 EDT

Ontario: les libéraux abrogent la loi limitant le droit de grève des enseignants

TORONTO - Le gouvernement libéral de l'Ontario a annoncé lundi l'abrogation de la loi spéciale qui imposait aux enseignants des écoles publiques leurs nouvelles conventions collectives et limitait leur droit de grève.

L'abrogation de la Loi 115 entrera en vigueur mercredi.

La Loi 115 a provoqué d'importantes manifestations des syndicats. Les enseignants des écoles primaires ont déclenché des grèves tournantes et ceux des écoles secondaires publiques ont suspendu leur implication dans les activités parascolaires.

Adoptée en septembre, la loi a aussi aliéné les syndicats, un allié important du Parti libéral qui l'a aidé à se faire réélire au cours des neuf dernières années.

Les libéraux avaient promis d'abroger la loi après l'imposition de nouvelles conventions à environ 126 000 enseignants et employés de soutien du secteur de l'éducation.

Le gouvernement de Dalton McGuinty a indiqué que le geste vise à «promouvoir la bonne foi et la stabilité» dans les écoles de la province, en répondant à une inquiétude de deux syndicats d'enseignants.

Plusieurs syndicats ont déjà amorcé les procédures pour contester la Loi 115 devant les tribunaux, plaidant qu'elle était inconstitutionnelle et qu'elle violait leur droit de grève.