NOUVELLES
21/01/2013 11:23 EST | Actualisé 23/03/2013 05:12 EDT

Obama sur le point de prêter serment face à une immense foule

Le président Barack Obama s'apprêtait lundi à prêter serment pour un second mandat à la tête des Etats-Unis, face à des centaines de milliers de personnes enthousiastes rassemblées au coeur de Washington.

La limousine blindée du 44e dirigeant américain, en provenance de la Maison Blanche, est arrivée au Capitole, l'imposant édifice abritant les deux chambres du Congrès, à 10H54 (15H54 GMT), une heure tout juste avant le moment prévu de la prestation de serment publique.

Des centaines de milliers de personnes, agitant des drapeaux américains, se pressaient sur le "Mall", l'esplanade qui s'étend devant le Capitole, saluant l'arrivée des dignitaires à la tribune installée sur le parvis monumental de l'édifice, dont les anciens présidents Jimmy Carter et Bill Clinton.

"Je suis heureux et reconnaissant d'avoir la chance de pouvoir terminer ce que nous avons commencé", a lancé le président des Etats-Unis sur son compte Twitter lundi matin, quelques heures avant le début de la cérémonie.

"Moi, Barack Hussein Obama, je jure solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président des États-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauvegarder, protéger et défendre la Constitution des États-Unis", dira M. Obama à 11H55 (16H55 GMT) pour la deuxième fois en 24 heures.

Une première cérémonie, intime et expédiée en quelques dizaines de secondes, a déjà eu lieu dimanche à la Maison Blanche, le 20 janvier à midi étant la date et l'heure précises disposées par la Constitution pour le début des mandats présidentiels. La tradition veut toutefois que lorsque le 20 tombe un dimanche, les cérémonies publiques soient reportées au lendemain.

Face au président de la Cour suprême John Roberts, M. Obama lèvera à nouveau la main droite et posera la gauche sur deux Bibles, tenues par sa femme Michelle: celle d'Abraham Lincoln, sauveur de l'Union et émancipateur des esclaves, et celle de Martin Luther King, dont coïncidence, la mémoire est honorée lundi aux Etats-Unis.

"Nous sommes en train de vivre le rêve", explique à l'AFP Wisha, une Noire venue du Texas (sud), en allusion au célèbre discours de King sur l'espoir de relations raciales apaisées, "je fais un rêve".

M. Obama doit ensuite prononcer son discours d'investiture, un exercice dont certains de ses prédécesseurs se sont acquittés avec des textes historiques.

Lors de son second mandat, les priorités de M. Obama seront de résoudre l'impasse budgétaire, faire adopter des restrictions sur les ventes d'armes à feu et réformer les lois sur l'immigration, a indiqué dimanche son proche conseiller David Plouffe, selon qui l'intervention de lundi "sera un discours d'espoir".

M. Obama avait pris ses fonctions en janvier 2009 au paroxysme de la pire crise économique depuis les années 1930. Si la situation s'est peu à peu améliorée, le président démocrate doit encore faire face à de nombreux dossiers épineux, alors que ses adversaires républicains ont conservé leur position de force au Congrès.

Si le président, nettement réélu le 6 novembre face au républicain Mitt Romney, jouit d'une cote de confiance de 51% selon une enquête du New York Times, ses compatriotes sont plus sévères sur sa gestion de l'économie.

Près de deux millions de personnes avaient assisté à la première prestation de serment de M. Obama il y a quatre ans. Cette année, les organisateurs tablaient sur jusqu'à 800.000 spectateurs.

Très tôt lundi matin, d'énormes 4x4 blindés de l'armée américaine bloquaient les artères du centre de Washington, faisant respecter aux véhicules un périmètre de sécurité se voulant hermétique. Quelque 30.000 membres des forces de l'ordre sont mobilisés.

Les Obama, à l'issue d'un déjeuner au Capitole, doivent prendre en début d'après-midi la tête d'un défilé sur Pennsylvania Avenue, qui relie le siège du Congrès à la Maison Blanche. Ils assisteront ensuite à l'arrivée du reste de la parade depuis une tribune montée près de la résidence exécutive.

La journée, que MM. Obama et Biden ont entamée à 8H40 (13H40 GMT) par une messe à Saint John's, l'"église des présidents" proche de la Maison Blanche, se conclura par des bals d'investiture au palais des Congrès. Katy Perry, Stevie Wonder et les acteurs-chanteurs "oscarisés" Jamie Foxx et Jennifer Hudson s'y produiront.

Les services météorologiques prévoient un temps couvert lundi après-midi sur la région de Washington, avec des températures maximales de 3°C et de possibles chutes de neige dans l'après-midi.

bur-tq/jca