NOUVELLES
21/01/2013 06:32 EST | Actualisé 23/03/2013 05:12 EDT

Les principales affaires impliquant des extrémistes islamistes au Canada

Plusieurs extrémistes islamistes canadiens ont été poursuivis ces dernières années pour des "activités terroristes" visant plus souvent l'étranger que leur pays, très vigilant et mobilisé depuis les attentats du 11-Septembre aux Etats-Unis.

Voici le rappel des principaux cas.

Tous citoyens canadiens, certains d'origine pakistanaise, égyptienne ou afghane, les "dix-huit", dont cinq mineurs au moment des faits, ont été arrêtés en 2006 grâce à l'infiltration d'un informateur. Ils ont été accusés d'avoir voulu attaquer à l'explosif la Bourse de Toronto et le siège des services de renseignement, notamment, pour forcer le Canada à retirer ses troupes d'Afghanistan. Plusieurs condamnations à la prison à vie, d'autres à de lourdes peines de réclusion, ont suivi.

Fils d'un cadre d'Al-Qaïda, Ahmed Said Khadr, Canadien d'origine égyptienne, les frères Omar et Abdullah Khadr n'ont pas été jugés au Canada. Le premier, arrêté à l'âge de 15 ans en Afghanistan et détenu pendant huit ans à Guantanamo avant d'être jugé, a été rapatrié au Canada en septembre dernier. Le second a été détenu pendant 14 mois au Pakistan, admettant avoir fourni des armes à Al-Qaïda, puis a regagné le Canada. Les Etats-Unis ont demandé son extradition, sans succès.

Poursuites pour des activités à l'étranger

. Le Canadien Mohamed Hassan Hersi, soupçonné d'avoir voulu se rendre en Somalie pour rejoindre les islamistes shebab, arrêté en 2011, doit être poursuivi pour "activité terroriste".

. Né à Ottawa de parents pakistanais, Momin Khawaja a été condamné en 2010 à la prison à perpétuité pour avoir participé à la planification d'attentats à Londres, qui avaient finalement été déjoués.

. Des mandats d'arrêt ont été lancés contre deux Canadiens, anciens étudiants de l'université du Manitoba, accusés de s'être entraînés avec un "groupe terroriste" au Pakistan en vue de commettre des attentats contre la force de l'Otan en Afghanistan. Partis en 2007, Maiwand Yar, 27 ans, et Ferid Imam, 30 ans, n'ont plus donné de leurs nouvelles.

. Un Canadien naturalisé d'origine somalienne, Mohammed Abdullah Warsame, a plaidé coupable en 2009 aux Etats-Unis de complot de soutien matériel et financier au réseau Al-Qaïda. Ayant passé plus de six ans dans une prison américaine avant d'être jugé, il a ensuite été envoyé au Canada.

. Trois habitants de la province de l'Ontario, Khurram Sher, Hiva Alizadeh et Misbahuddin Ahmed, ont été arrêtés en août 2010 et accusés de préparation d'attentats à l'explosif, sans qu'il soit précisé où ces attentats devaient être perpétrés.

. Un Marocain, Saïd Namouh, arrêté en 2007 au Québec et accusé d'association avec une branche d'Al-Qaïda afin d'organiser un attentat en Autriche, a été condamné trois ans plus tard à Montréal à la prison à vie.

. Le Canadien d'origine marocaine Abdellah Ouzghar a été condamné en 2009 à Paris à 4 ans d'emprisonnement pour avoir fourni de faux papiers à un groupe islamiste présumé. Il aurait été lié au "Gang de Roubaix" ayant commis des vols à main armée et une tentative d'attentat à Lille en 1996.

via/sab/bdx