NOUVELLES
21/01/2013 02:33 EST | Actualisé 21/01/2013 03:12 EST

Un étudiant du Collège Dawson expulsé pour avoir exposé des failles dans le portail étudiant

Martin Reisch

Hamed Al-Khabaz, étudiant en informatique au Collège Dawson de Montréal, a été expulsé pour avoir découvert des failles de sécurité et des faiblesses dans le portail étudiant Omnivox, dans le cadre d'un projet scolaire.

L'étudiant doit donc, en raison de son expulsion, rembourser les subventions que lui avait allouées l'Aide financière aux études, en plus d'avoir une note à son dossier. Il a également été menacé de poursuites pénales. Selon ce qu'il mentionne sur son propre site Web, Hamed Helped, le problème découvert sur Omnivox permettait à n’importe qui de retracer le numéro d’assurance sociale ou l’adresse de plus de 250 000 étudiants.

Le Syndicat des étudiants et étudiantes du Collège Dawson (SECD) a offert son appui à l'étudiant. «Le Collège Dawson devrait être reconnaissant de son talent et de sa prévoyance. Ils doivent immédiatement réintégrer Hamad, rembourser la dette qu'il a encouru à la suite de son expulsion injuste et lui offrir des excuses publiques», a fait valoir par voie de communiqué Morgan Crockett, directrice des affaires internes et pédagogiques du SECD.

Selon les informations recueillies par le quotiden Métro, Hamed avait au départ rapporté le problème informatique à Skytech Communications, la firme chargée du portail Omnivox. Toujours selon Métro, l'étudiant aurait plus tard souhaité regarder si la faille était toujours présente dans le système. Skytech aurait alors perçu cette vérification comme une attaque informatique.

La direction du Collège Dawson maintient le renvoi d'Hamed Al-Khabaz. «Il est illégal de discuter des détails concernant un dossier étudiant avec tout individu ou avec les médias», peut-on lire dans un communiqué émis par le Collège Dawson.