NOUVELLES
21/01/2013 03:38 EST | Actualisé 22/03/2013 05:12 EDT

Al-Qaïda revendique des attaques en Irak dont l'assassinat d'un député

La branche irakienne d'Al-Qaïda a revendiqué une série d'attaques meurtrières la semaine dernière en Irak, dont l'assassinat d'un élu sunnite, dans un communiqué reçu lundi.

L'Etat islamique d'Irak (ISI) a décrit le député Aïfan Saadoune al-Issawi, tué le 15 janvier par un kamikaze à l'ouest de Bagdad, comme un "criminel arrogant" et indiqué que les autres attaques qui ont fait des dizaines de morts, étaient une revanche contre la détention de femmes sunnites.

Dans ce communiqué, distribué par Al-Fajr Media Centre et posté sur le site Iraqiyoon, le groupe a affirmé que ses attaques étaient destinées à "couper la tête aux chiens d'Américains et la queue de l'apostat et le criminel Issawi".

"Dieu a aidé les moujahidine à le séparer de ses partisans et à l'envoyer rejoindre les anciens chefs des Sahwa", ajoute le texte en référence aux miliciens sunnites, appelées Sahwa, qui avaient retourné leurs armes contre Al-Qaïda.

Le député était connu pour son engagement contre Al-Qaïda.

L'ISI revendique également une série d'attentats commis "pour se venger de la détention dans les prisons safavides de femmes sunnites". Par safavides, la branche irakienne d'Al-Qaïda désigne le gouvernement dominé par les chiites de Nouri al-Maliki et qu'elle considère comme inféodé à l'Iran chiite.

Entre le 15 et 17 janvier, les attentats notamment à la voiture piégée à travers le pays ont fait près de 90 morts.

ak/psr/tp