NOUVELLES
21/01/2013 03:42 EST | Actualisé 23/03/2013 05:12 EDT

À 10 verges du Super Bowl, les Falcons souffrent toujours 24 heures plus tard

AP
Atlanta Falcons' Tony Gonzalez (88) leads teammates Julio Jones (11), Roddy White (84) and Asante Samuel (22) to their indoor practice facility at the NFL football team's headquarters in Flowery Branch, Ga., Wednesday, Jan. 16, 2013. Atlanta is scheduled to face the San Francisco 49ers in the NFC Championship football game on Sunday. (AP Photo/David Tulis)

FLOWERY BRANCH, États-Unis - Mike Smith est entré dans la pièce, s'est passé la main dans sa chevelure blanche et s'est assis au podium. Son visage disait tout: les Falcons d'Atlanta souffrent toujours.

Cette saison s'est terminée à 10 verges du Super Bowl, une fin stupéfiante pour une équipe qui semblait en voie de gagner un premier championnat en 47 ans d'histoire.

Les Falcons détenaient une avance de 17 points tôt dans le match de championnat de la Nationale contre les 49ers de San Francisco, mais ils ont laissé filer cette avance devant leurs partisans. Les 49ers ont préservé cette victoire de 28-24 en stoppant le quatrième essai des Falcons, alors postés à la ligne de 10 des visiteurs.

«Ce n'est pas amusant de rentrer au bureau après ce résultat, surtout en raison de la façon dont ça s'est terminé, a dit Smith lundi. Plus jamais nous nous retrouverons sur le terrain avec ce groupe de joueurs. Mais nous allons tourner la page. On doit le faire. Rapidement.»

Pour les Falcons, l'accent sera mis sur la défense, qui doit être améliorée. Ils devront aussi trouver une façon de remplacer l'ailier rapproché Tony Gonzalez si le vétéran ne change pas d'idée au sujet de la retraite. Ils devront peut-être aussi se trouver un demi de premier plan si Michael Turner n'est pas de retour.

Smith a indiqué qu'il est trop tôt pour discuter de ce plan en détails, mais qu'il est convaincu que le directeur général, Thomas Dimitriff, sera en mesure de former un autre groupe gagnant d'ici au début du prochain camp.

«On a besoin de plus de gars qui exécutent leurs jeux un peu partout au sein de la formation, a lancé Smith. C'est le but à chaque saison, d'ajouter des joueurs. Mais en raison du plafond salarial, vous ne pouvez pas combler tous vos besoins.»

À court terme, les Falcons garderont un oeil sur le quart Matt Ryan, qui a subi une blessure à l'épaule gauche sur la dernière poussée du match. Il a été en mesure de terminer la rencontre, mais a raté ses deux dernières passes pour mettre fin aux espoirs des siens.

La blessure ne nécessitera pas d'intervention chirurgicale et Ryan devrait être complètement remis dans trois ou quatre semaines, selon Smith.

Ryan, qui a décidé de ne pas prendre part au Pro Bowl de dimanche prochain, a connu la meilleure campagne de sa carrière à sa cinquième saison dans le circuit: il a complété près de 69 pour cent de ses passes pour des gains de 4719 verges et 32 touchés, contre seulement 14 interceptions.

«Nous savions que nous n'allions pas être une équipe de 300 courses, a expliqué Smith. Nous avons fait du bon travail pour effectuer cette transition, à commencer par Matt.»

Roddy White en est un autre qui a connu une grosse saison, avec 92 attrapés pour 1351 verges et sept touchés, tandis que le receveur de deuxième année Julio Jones (79 attrapés, 1198 verges, 10 touchés) a mérité sa première sélection au Pro Bowl. Il a terminé sa saison avec 11 attrapés, deux touchés et un record d'équipe de 182 verges de gains contre les 49ers.

«Julio a fait un énorme pas en avant cette saison, tout comme Matt, a noté Smith. Ces deux gars ont fait du bon travail pour nous cette saison.»

Il semble toutefois que Ryan ne pourra pas compter sur son receveur préféré la saison prochaine. Gonzalez, âgé de 36 ans, a mené l'équipe avec 93 attrapés pour 930 verges et huit touchés. Mais tout au long de la saison, le vétéran a dit qu'il s'agissait sûrement de sa dernière, ce qu'il a réaffirmé après la défaite contre les Niners.

«C'est probablement la dernière fois que je portais mon équipement. Pour tout vous dire, je ne voulais pas le retirer. Mais toute bonne chose a une fin.»

Quelques autres postes-clés pourraient être ouverts. Le bloqueur gauche Sam Baker pourrait bien devenir joueur autonome sans compensation. Turner compte toujours une année à son contrat, mais sa production a dramatiquement chuté avec la nouvelle orientation offensive des Falcons, qui ont aussi donné plus d'occasions au substitut Jacquizz Rodgers.

Le plus gros changement sera sûrement apporté en défensive. Malgré les nouveaux schémas implantés par le nouveau coordonnateur Mike Nolan, les Falcons se sont classés au 24e rang pour les verges accordées et ont eu du mal à contenir les attaques des Seahawks de Seattle et des 49ers en séries.

Mis à part Abraham qui a mené l'équipe avec 10 sacs, personne n'en a obtenu plus de quatre. Les Falcons pourraient viser des ailiers défensifs sur le marché des joueurs autonomes et au repêchage. Ou encore adopter un système 3-4 dans lequel le secondeur extérieur est le plus souvent chargé de mettre la pression sur le quart.