NOUVELLES
20/01/2013 02:46 EST | Actualisé 21/03/2013 05:12 EDT

Yémen: neuf membres présumés d'Al-Qaïda tués par des drones américains

Neuf membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués dans deux attaques séparées de drones américains dans la province de Marib au Yémen samedi soir, ont indiqué dimanche des sources tribales et des témoins.

Leur mort porte à 23 le nombre de tués par des drones, dont les Etats-Unis sont les seuls à disposer dans la région, depuis le 24 décembre.

Selon un notable tribal qui a requis l'anonymat, un missile tiré par un drone américain a touché de plein fouet une voiture tout-terrain dans la région de Wadi Abida, à quelque 170 km à l'est de Sanaa, tuant ses quatre occupants.

"Seul l'un des tués a pu être identifié, il s'agit d'Ismaïl ben Jamil, un membre d'Al-Qaïda connu dans la région", a ajouté le responsable tribal. "Les autres corps ont été retrouvés carbonisés".

Une deuxième attaque de drone a visé une voiture tout-terrain, tuant cinq personnes, des membres présumés d'Al-Qaïda, dont un seul, un membre d'une tribu de la région, a été identifié, selon la même source.

Selon des sources locales, deux Saoudiens figurent parmi les tués.

Une autre attaque s'est produite dans la même région mais le missile a raté un véhicule transportant quatre personnes, ont affirmé des témoins.

Les attaques de drones contre les militants d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) ont quasiment triplé entre 2011 et 2012, avec 53 frappes contre 18, selon le groupe de réflexion New America Foundation, basé à Washington.

Le chef de la sécurité nationale yéménite, Ali Hassan al-Ahmadi, a déclaré le 8 janvier que les frappes des drones américains se poursuivraient dans le cadre de la coopération antiterroriste entre Sanaa et Washington.

Le réseau extrémiste avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer son emprise sur l'est et le sud du Yémen, où il a regroupé ses forces.

mou-mh/at/cco